International
URL courte
692
S'abonner

Une forte odeur d'excréments a interrompu jeudi une session très attendue du Parlement géorgien, les députés d'opposition de ce pays du Caucase en pleine crise politique ayant jeté une substance non identifiée dans l'hémicycle, rapporte l’AFP.

Le président du parlement géorgien, Archile Talakvadzé, a accusé l'opposition d'avoir mené «une attaque chimique sur la législature», ajoutant que la session plénière avait été interrompue après qu’une forte odeur d’excrément se soit fait ressentir.

Des experts médico-légaux ont pris des échantillons d'air dans le bâtiment, selon des images de la télévision nationale géorgienne. La session parlementaire a pu ensuite reprendre, boycottée par l'opposition.

Le parlement géorgien doit voter jeudi la nomination de 14 juges de la Cour suprême, l'opposition estimant qu'il s'agit de «marionnettes» du parti au pouvoir Rêve géorgien.

La Géorgie est secouée ces dernières semaines par une profonde crise politique et des manifestations très suivies depuis le refus du Rêve géorgien de voter une réforme électorale promise auparavant.

Au pouvoir depuis 2012, le Rêve géorgien a vu sa popularité fondre, sur fond de stagnation économique et de craintes d'un recul des acquis démocratiques de cette ex-république soviétique.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
excréments, parlement, Géorgie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik