International
URL courte
17151
S'abonner

Le ministre israélien des Affaires étrangères a réagi à la décision de l’Unesco de retirer un carnaval belge accusé d’antisémitisme de la liste du patrimoine culturel immatériel et a déclaré attendre que le gouvernement de ce pays se prononce clairement «contre l'inclusion de supports antisémites pendant le carnaval».

Le chef de la diplomatie israélienne, Israel Katz, a salué samedi la décision de l'Unesco de retirer le carnaval belge d'Alost, accusé d'antisémitisme, de sa liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité, rapporte l’AFP.

Il a appelé le gouvernement belge à hausser le ton contre le carnaval, après la présence, lors de la dernière édition en mars, d'un char caricaturant des juifs orthodoxes aux nez crochus, assis sur des sacs d'or.

«Je salue la décision morale et basée sur des principes de retirer le carnaval d'Alost de la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Unesco», a indiqué M.Katz dans un communiqué.

«Au XXIe siècle, alors que l'antisémitisme montre de nouveau son laid visage, il ne peut y avoir aucune tolérance pour ce phénomène hideux», a-t-il ajouté.

«Nous attendons du gouvernement belge qu'il se prononce clairement [...] contre l'inclusion de supports antisémites pendant le carnaval».

Inscrit en 2010 sur la liste de l'Unesco, le carnaval, qui se déroule en Flandre, en a été retiré vendredi lors d'une réunion de l'organisation à Bogota, en Colombie.

«L'Unesco est fidèle à ses principes fondateurs de dignité, d'égalité et de respect mutuel entre les peuples et condamne toute forme de racisme, d'antisémitisme et de xénophobie», a affirmé l'organisation en annonçant sa décision.

C'est la première fois que l'Unesco procède à un retrait de la liste du patrimoine culturel immatériel.

Lire aussi:

L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Tags:
Belgique, Israël, UNESCO
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook