International
URL courte
0 28
S'abonner

«Une enquête rapide et transparente» a été demandée au commandement des forces de sécurité intérieure en ce qui concerne les accrochages survenus le 14 décembre dans le centre de Beyrouth entre manifestants et policiers, a déclaré la ministre libanaise de l'Intérieur par intérim.

Le commandement des forces de sécurité intérieure doit immédiatement ouvrir une enquête sur les affrontements survenus samedi dans le centre de Beyrouth entre manifestants et policiers, a déclaré ce dimanche 15 décembre Raya El-Hassan, la ministre libanaise de l'Intérieur par intérim.

«J'ai suivi toute la nuit avec émotion et tristesse les affrontements près du parlement et dans les rues de Beyrouth, qui ont provoqué des affrontements entre les forces de sécurité et les citoyens, faisant des blessés des deux côtés... J'ai demandé au commandement des forces de sécurité de mener une enquête rapide et transparente pour identifier les responsables», a écrit Mme El-Hassan dans un communiqué.

La ministre a demandé aux manifestants d’être vigilants face à ceux qui pourraient essayer de profiter de leurs actions légitimes afin de créer un terrain propice aux affrontements entre les manifestants et la police.

Les accrochages avec la police

Les affrontements entre les manifestants et l'armée ont commencé samedi 14 décembre dans les environs de 17 heures (heure locale), après qu'un groupe de militants a tenté de pénétrer dans le parlement. Les affrontements marqués par des jets de pierres, des coups de matraques et l’utilisation de gaz lacrymogènes ont duré plusieurs heures.

Selon un manifestant sur place, des partisans des partis chiites se sont attaqués ce samedi aux abords de la place des Martyrs, dans le centre de Beyrouth, aux participants des manifestations anti-pouvoir pacifiques.

Des scènes similaires ont déjà eu lieu dans la capitale et d’autres villes du Liban. La contestation anti-pouvoir au Liban se déroule généralement dans le calme, mais ces dernières semaines, les accrochages se sont multipliés.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
manifestation, accrochages, Beyrouth, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik