International
URL courte
5220
S'abonner

Les tensions entre les pays du Moyen-Orient sont attisées par des États étrangers qui soutiennent des organisations terroristes, selon le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien Ali Shamkhani.

Des pays étrangers sont à l’origine de l’exacerbation des tensions au Moyen-Orient, estime Ali Shamkhani.

«Il nous faut bien comprendre d’où poussent les racines du mal terroriste. Nous comprenons parfaitement qu’il y a des forces qui arrivent dans la région depuis l’étranger et qui non seulement contribuent au développement du terrorisme, mais aussi approvisionnent [les terroristes, ndlr.] en armes», a déclaré M.Shamkhani en inaugurant une réunion des secrétaires des conseils de sécurité consacrée au problème afghan.

Le terrorisme et l’extrémisme, deux maux du Moyen-Orient

Bachar el-Assad
© Sputnik . Service de presse de la République de Crimée
Il a signalé que depuis la réunion précédente d’il y a un an le Moyen-Orient avait connu nombre d’événements menaçant la sécurité et la stabilité de ses États.

«Dans notre région, le terrorisme et l’extrémisme sont un malheur et un mal qui s’éternisent et menacent sa paix et sa stabilité. Pour nous, la seule issue consiste à travailler en commun et à coopérer dans ce domaine», a-t-il poursuivi.

Il a ajouté que l’Afghanistan était dans le viseur de l’Iran depuis plus de 40 ans et que ce pays était devenu un véritable problème pour les États du Moyen-Orient.

Une  menace pour la sécurité exportée de l’Afghanistan

«À notre grand regret, des forces représentant une menace à notre sécurité sont exportées depuis l’Afghanistan. C’est un grave défi à notre sécurité. Lors de cette réunion, nous allons discuter de différents aspects de la problématique afghane, réfléchir sur les subtilités afin de trouver une solution à ces défis», a-t-il signalé.

Ali Shamkhani a ajouté que le renforcement de la sécurité afghane permettrait de consolider la paix et la stabilité des pays du Moyen-Orient.

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des passagers maîtrisent un homme avec une crosse dépassant de son sac dans le TER
Mort de Giscard d'Estaing: Macron salue un homme «politique de progrès et de liberté», les hommages se multiplient
Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Tags:
Ali Shamkhani, terrorisme, Afghanistan, Téhéran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook