International
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (273)
7724
S'abonner

Selon Angela Merkel, les nouvelles sanctions américaines visant le gazoduc Nord Stream 2 risquent de compliquer les négociations gazières entre la Russie et l’Ukraine.

Suite à l’adoption par le Congrès américain de sanctions contre le projet du gazoduc Nord Stream 2, la chancelière allemande a réitéré que son pays s’opposait à toute mesure extraterritoriale de la part des États-Unis.

«Nous sommes contre les sanctions extraterritoriales, et cela ne date pas d’hier: nous avons le même problème avec l’Iran […]. Nous allons suivre la situation autour de Nord Stream 2», a promis M.Merkel.

Par ailleurs, elle a affirmé que les nouvelles sanctions américaines étaient susceptibles de compliquer les négociations gazières entre la Russie et l’Ukraine.

Sanctions contre le Nord Stream 2

Mardi 17 décembre, le Congrès américain a adopté des sanctions contre le Nord Stream 2 qui visent les entreprises collaborant au projet. L’Union européenne a dénoncé le vote du Congrès.

Pour sa part, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a qualifié les sanctions américaines de «violation directe du droit international» et d’«exemple flagrant de concurrence déloyale».

La position de Berlin

L’Allemagne juge le gazoduc Nord Stream 2 crucial pour son approvisionnement en gaz naturel, alors que les États-Unis et certains de ses alliés européens considèrent le projet comme un renfort de l’influence de Moscou en Europe.

Selon le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, la politique énergétique européenne «est décidée en Europe et non aux États-Unis».

«Nous rejetons par principe les interventions et les sanctions extérieures ayant des effets extraterritoriaux», a indiqué le chef de la diplomatie allemande sur son compte Twitter.
Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (273)

Lire aussi:

Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Le Président algérien Tebboune hospitalisé
Covid-19: des «super-contaminateurs» dans la nature? Un médecin appelle à changer la politique de test
Couvre-feu à 21h: le bois de Boulogne, un no man’s land – vidéo
Tags:
énergie, sanctions, Angela Merkel, États-Unis, Russie, Allemagne, Nord Stream 2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook