International
URL courte
13137
S'abonner

Le Pentagone a l’intention d’acheter plus d’une vingtaine de chasseurs F-5 d’occasion en Suisse qui joueront le rôle d’avions adverses lors d’entraînements, indique The National Interest.

Les chasseurs F-5E/F Tiger de l’Armée de l’air suisse, vieux d’au moins 35 ans, intéressent le Pentagone qui compte en acheter 22 pour quelque 40 millions de dollars en 2020, a annoncé le magazine The National Interest.

D’après celui-ci, l’US Navy et le corps des Marines utiliseront ces appareils peu sophistiqués comme avions ennemis lors des entraînements des pilotes, une «mission qui ne fait que gagner en importance à mesure que les rivaux des États-Unis développent leurs propres armes aériennes».

«Si les Américains veulent reprendre la ferraille, qu’ils le fassent. C’est mieux que de faire pourrir les Tiger sur un parking», a déclaré Beat Flach, député des Vert'libéraux suisses, cité par le journal Sonntags Zeitung.

Pourquoi acheter de vieux avions?

L’armée américaine tient aux F-5, dont les caractéristiques ressemblent à celles de chasseurs MiG. Des F-5 ont même interprété le rôle de MiG-28 dans un film de 1986 avec Tom Cruise et Val Kilmer, Top Gun, rappelle The National Interest.

Selon le magazine, la Marine des États-Unis entend doter ces avions d’occasion d’une nouvelle avionique, de brouilleurs de radar et d’autres équipements.

Les F-5E monoplaces et F-5F biplaces, exploités depuis des décennies comme avions ennemis lors de manœuvres, ont commencé à manquer aux États-Unis au début des années 2000.

La Suisse, qui se débarrasse de ses F-5 des années 1980, peut donc aider le Pentagone. De plus, ses chasseurs n’ont que quelques milliers d'heures de service, ce qui les rend fonctionnellement plus jeunes que les F-5 américains.

Le Pentagone a déjà acheté des F-5 en Suisse

En 2002, l’US Navy avait acheté 32 F-5E suisses, avant d’acquérir 12 autres Tiger II F-5F. Mais le corps des Marines en a demandé davantage pour intensifier la formation de ses pilotes pendant la période de remplacement de ses avions d’attaque au sol Harrier par des chasseurs furtifs F-35, note The National Interest.

En 2018, l'Armée de l'air suisse a décidé de retirer du service 27 F-5.

«Il n'est pas surprenant que les Américains veuillent les récupérer. Ils ne coûteraient au Pentagone que 1,8 million de dollars chacun, soit environ un cinquième du prix d’un F-35», affirme le magazine.

Si l’US Navy et le corps des Marines décident d’élargir leur flotte de F-5 dans les années à venir, ils pourraient en trouver 26 autres en Suisse. The National Interest avance que l’armée suisse compte remplacer ses derniers Tiger par d’autres avions à partir de 2025.

Lire aussi:

Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Armés de marteaux et de couteaux, des militants turcs et arméniens s’affrontent sur l'A7 - images
Didier Raoult face à David Pujadas: «Vous êtes le seul à me prendre pour un imbécile»
Tags:
chasseur, États-Unis, Suisse, F-5E Tiger II
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook