International
URL courte
14365
S'abonner

La Russie, l'Ukraine et l'Union européenne ont réussi à trouver des solutions mutuellement avantageuses concernant le transit de gaz à travers le territoire ukrainien à partir du 1er janvier 2020, a déclaré à Sputnik le vice-Premier ministre russe, Dmitri Kozak.

Débutés jeudi 19 décembre à Berlin, les négociations entre la Russie, l'Ukraine et la Commission européenne sur le transit de gaz russe via le territoire ukrainien se sont poursuivies ce vendredi à Minsk. Le vice-Premier ministre russe, Dmitri Kozak, a dressé à Sputnik leur bilan.

«Les négociations se sont terminées avec succès, nous avons trouvé des solutions mutuellement avantageuses et mutuellement acceptables pour la Russie, l'Ukraine et, surtout, pour les consommateurs européens», a-t-il déclaré.

Le vice-Premier ministre a assuré: «il y aura transit de gaz à travers l'Ukraine» après le 31 décembre 2019, jour d’expiration du contrat actuel entre le groupe russe Gazprom et la société ukrainienne Naftogaz.

«Nous avons réglé toutes les réclamations réciproques entre Gazprom et Naftogaz, et entre le gouvernement ukrainien et le groupe russe Gazprom. Toutes les décisions nécessaires concernant les volumes de transit pour les cinq prochaines années, les sociétés qui assureront ce transit ainsi sur la dette: toutes les décisions ont été prises. Et nous avons signé un accord tripartite avec l'Union européenne», a-t-il détaillé.

Un porte-parole de Gazprom a également fait savoir que la Russie et l’Ukraine avaient signé un protocole d'accord sur la poursuite du transit de gaz et le règlement des exigences mutuelles.

La suite de l’«accord de principe»

Maros Sefcovic, vice-président de la Commission européenne avait annoncé jeudi 19 décembre que, lors des négociations tripartites à Berlin, la Russie, l'Ukraine et l'Europe étaient parvenues à «un accord de principe» à ce sujet. Il avait alors refusé de fournir des détails avant que le texte ne soit entériné par la Russie et l’Ukraine.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
Moscou dévoile les images du survol du HMS Defender par un avion militaire russe - vidéo
«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
Tags:
pourparlers, gaz, Union européenne (UE), Russie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook