International
URL courte
0 78
S'abonner

Le ministère tunisien des Affaires étrangères a déclaré que le Président de la République avait autorisé l’ouverture d’une enquête approfondie pour suspicion de corruption à l’ambassade de Tunisie à Paris. Cette décision a été prise après la diffusion sur Internet de nombreux messages sur un soupçon de corruption au sein de l’ambassade.

Dans un communiqué publié samedi 21 décembre sur son compte Facebook, le ministère tunisien des Affaires étrangères annonce que le Président de la République Kaïs Saïed a autorisé l’ouverture d’une enquête pour suspicion de corruption à l’ambassade de Tunisie à Paris.

Selon la source, une telle décision a été faite suite à «la diffusion récemment sur certaines pages des réseaux sociaux d’informations sur un soupçon de corruption dans l’ambassade concernée».

Le média Webdo relate que ces soupçons de corruption portent sur une éventuelle ingérence de partis politiques tunisiens dans les affaires de cette ambassade.

En outre, dans ce message, le ministère tunisien indique que les résultats de l’enquête ainsi que les mesures administratives et les poursuites judiciaires qui pourraient en découler seront annoncés ultérieurement.

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Référendum climat: «Emmanuel Macron est le plus grand prestidigitateur qu’on ait eu depuis très longtemps»
Fiasco du vaccin français: «Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française»
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Tags:
Kaïs Saïed, président, Paris, ambassade, corruption, France, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook