International
URL courte
5232
S'abonner

La partie israélienne ne renonce pas à ses projets prévoyant l’annexion de nouveaux pans de territoire en Cisjordanie occupée, écrit le journal Jerusalem Post.

L’État hébreu poursuit ses préparations à l’annexion de nouvelles colonies en Cisjordanie, rapporte le Jerusalem Post citant des sources au sein du bureau du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

Auparavant, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye Fatou Bensouda avait prévenu que de telles démarches pourraient être considérées comme des crimes de guerre.

En réaction, le responsable municipal David ElHayani s’est adressé au bureau du Premier ministre, lui demandant de formuler sa position à ce sujet. Le bureau a assuré M.ElHayani qu’une commission spéciale continuait à préparer l’annexion.

Promesses de Netanyahou

Pour sa part, M.Netanyahou s’est engagé à «garantir la reconnaissance par les États-Unis de notre [d’Israël, ndlr] souveraineté dans la vallée du Jourdain et dans l’ensemble des colonies».

En septembre dernier, il avait promis d’annexer les colonies en Cisjordanie en cas de victoire de son parti Likoud aux législatives. Le Likoud a perdu les élections face à l’opposition, mais aucun parti n’est parvenu à former un gouvernement. De nouvelles élections sont prévues le 2 mars 2020.

La vallée du Jourdain représente environ 30% de la Cisjordanie, territoire palestinien qui reste occupé par Israël depuis 1967. Couvrant une surface de 2.400 kilomètres carrés, elle abrite des colonies de peuplement israéliennes.

Lire aussi:

D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
L'antiracisme paye? Assa Traoré annonce un partenariat avec Louboutin
Chasseurs de 6e génération: l’Otan demande aux Européens de «s’aligner» sur les USA
Tags:
Likoud, colonies, annexion, Cour pénale internationale (CPI), Israël, Cisjordanie, Benjamin Netanyahou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook