International
URL courte
12552
S'abonner

Sur fond des sanctions et contre-sanctions, les relations politiques et économiques entre la Russie et l'Union européenne continuent de traverser une période difficile. Selon un sondage Ifop, 75% des Français, 84% des Allemands, 78% des Italiens et 68% des Britanniques souhaitent leur amélioration dans un proche avenir.

Faut-il s’attendre à un miracle de Noël dans les relations entre Moscou et Bruxelles, détériorées depuis longtemps par les sanctions? Un sondage Ifop pour Sputnik.Opinions révèle qu’un réchauffement est souhaité par une majorité d’Européens.

75% des Français, 84% des Allemands, 78% des Italiens et 68% des Britanniques se sont prononcés pour une amélioration des relations entre la Russie et l’Union européenne, quand 13% des Français, 10% des Allemands, 13% des Italiens et 16% des Britanniques se sont déclarés contre.

Sondage de l'Ifop sur l'opinion des Européens sur les relations Russie-UE
© Sputnik .
Sondage de l'Ifop sur l'opinion des Européens sur les relations Russie-UE

Dans tous les pays, les hommes se prononcent plus souvent pour un «dégel» des relations. En France, 81% des hommes sont pour, contre 68% chez les femmes.

Amélioration des relations prônée moins par les jeunes

Le réchauffement des relations entre la Russie et l'Union européenne est moins soutenu par la jeune génération (personnes de moins de 35 ans) et les personnes ayant un niveau d’éducation faible ou moyen. 78% des Français de plus de 35 ans plaident pour, contre 65% chez les moins de 35 ans.

Les habitants des communes rurales, plus souvent que ceux des provinces et les Parisiens, sont opposés à l'amélioration des relations russo-européennes avec respectivement 20%, 12% et 8%.

Les personnes qui ont voté pour Nicolas Dupont-Aignan (27%) lors du premier tour des élections en 2017 s’opposent plus souvent à un réchauffement des relations entre la Russie et l'Union européenne que celles qui ont voté pour Emmanuel Macron (9%).

Le sondage a été réalisé du 2 au 15 octobre par l'Institut français d'opinion publique (Ifop) auprès de 1.003 Français, 1.004 Britanniques, 1.004 Allemands, 1.001 Italiens. Cette étude est représentative de la population selon les critères de sexe, d'âge et de répartition géographique. La marge d'erreur est de 3,1% pour un intervalle de confiance de 95%.

Lire aussi:

Space X, pétrole, G7: de quoi se sont entretenus au téléphone Poutine et Trump
Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
La taxe qui avait provoqué le mouvement des Gilets jaunes remise sur la table par un conseiller de Macron
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Tags:
Union européenne (UE), sanctions économiques, sanctions antirusses, liste de sanctions, sanctions, contre-sanctions
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook