International
URL courte
179639
S'abonner

Un Américain qui recherchait son chiot disparu a trouvé le collier du chien et une note anonyme dans sa boîte aux lettres dont l’auteur a affirmé avoir abattu l’animal, d’après les médias.

Un vétéran de l'armée américaine, Chad Stricker, 43 ans, a découvert une note effrayante et le collier de son chien-loup de 10 mois, Nymeria, après avoir recherché en vain son animal de compagnie pendant six jours, relatent les médias.

«Je suis désolé de vous informer que votre chien a été abattu samedi soir alors qu'il fouillait dans mes ordures. Il n'a pas souffert et le tuer ne m’a pas fait plaisir. Il y a une loi du comté sur la tenue en laisse que vous devez respecter pour que ne je sois pas obligé de tuer vos autres animaux de compagnie», a indiqué l’auteur du message placé dans la boîte aux lettres le 12 décembre, d’après le Daily Mail.
Cette note est arrivée après que M.Stricker a publié une demande d’aide sur les réseaux sociaux.

«Le chien le plus doux»

M.Stricker a perdu Nymeria après l’avoir laissé se promener la nuit avec son autre chien-loup, Ghost, sur son terrain de 10 acres situé dans le comté de Pearl River de l’État du Mississippi, précisent les médias.

Selon le propriétaire, Nymeria ne voyait pas d’un œil après avoir été mordue par un chien errant, mais elle restait «le chien le plus doux» qu’il n’a jamais eu, elle continuait de jouer et était gentille avec les autres animaux et les enfants.

Au moment de sa disparition, Nymeria portait un épais collier jaune où étaient attachées sa photo et les coordonnées de son propriétaire, note le Sun Herald.

Lettre ouverte adressée à l’anonyme

Après l’arrivée de la note, M.Stricker a mis à jour sa publication Facebook, où il avait demandé de l'aide pour retrouver Nymeria, adressant une longue lettre ouverte au «lâche qui a tiré sur sa fille» qui n’a «pas été assez courageux» pour lui annoncer cette nouvelle en face.

Il s’est indigné du fait que celui qui a abattu son chien n’avait pas donné la chance à son propriétaire de corriger son erreur et qu’il n’avait pas rendu le corps de l’animal pour l’enterrer.

Selon M.Stricker, il n'était qu'à une semaine de terminer une zone clôturée d'une acre pour ses chiens afin qu'il puisse toujours garder un œil sur eux.

La publication a été partagée plus de 3.500 fois et plus de 2.400 personnes l’ont commentée, exprimant surtout leur soutien au propriétaire.

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Tags:
États-Unis, Mississippi, chiot, chiens
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik