International
URL courte
469
S'abonner

Visite «à une date ultérieure» en Chine, et la signature d’un accord commercial partiel avec cette dernière fixée au 15 janvier ont été promises en ce 31 décembre par le locataire de la Maison-Blanche.

Le Président Trump a annoncé mardi qu'il signerait le 15 janvier, à la Maison-Blanche, l'accord commercial partiel conclu avec la Chine après des mois d'affrontement à coups de droits de douane punitifs.

«Je signerai notre très grand accord commercial de phase 1 avec la Chine le 15 janvier», a écrit sur Twitter M.Trump, qui, comme le rappelle l’AFP, avait promis à ses électeurs en 2016 qu'il s'attaquerait au problème des pratiques commerciales «déloyales» de Pékin.

​La cérémonie aura lieu en présence de hauts responsables chinois, a-t-il indiqué sans autres précisions.

Le locataire de la Maison-Blanche, qui est actuellement en vacances dans son club de Mar-a-Lago en Floride, a par ailleurs indiqué qu'il se rendrait «à une date ultérieure» à Pékin où commenceront les discussions pour la «phase 2» de cet accord.

Guerre commerciale

Depuis mars 2018, Pékin et Washington se sont infligés des droits de douane réciproques sur des centaines de milliards de dollars de biens, ce qui affecte durement l'économie chinoise et ralentit l'économie mondiale.

Selon Washington, l'accord comprend des avancées en matière de transfert forcé de technologies ainsi qu'un meilleur accès au marché chinois pour les entreprises du secteur financier. Il stipule aussi que Pékin achètera pour 200 milliards de dollars de produits américains sur une période de deux ans à partir d'un point de référence en 2017.

En échange des engagements chinois pris mi-décembre, l'administration Trump a renoncé à imposer de nouveaux tarifs douaniers. Et selon les termes de l'accord, elle a en outre accepté de diminuer de moitié ceux imposés le 1er septembre sur 120 milliards de dollars d'importations chinoises.

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Au moins six morts dans une fusillade en Allemagne
Comment Téhéran pourrait faire s’effondrer les marchés américains
Tags:
Donald Trump, Chine, États-Unis, guerre commerciale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik