International
URL courte
141134
S'abonner

Des militaires américains ont tiré des gaz lacrymogènes contre les manifestants devant l'ambassade des États-Unis à Bagdad, selon la chaîne de télévision Al-Arabiya.

Des militaires américains ont tiré, ce mercredi 1er janvier, des gaz lacrymogènes afin de disperser les manifestants devant l'ambassade des États-Unis à Bagdad, selon la chaîne de télévision Al-Arabiya.

Cette action a suivi une tentative de faire brûler le toit du bâtiment.

Manifestations à Bagdad

Le 31 décembre, des protestataires avaient essayé de prendre d’assaut les portes principales de la représentation diplomatique américaine. Le corps diplomatique et l’ambassadeur avaient été préalablement évacués et avaient déjà quitté le sol irakien, d'après Al-Arabiya.

Donald Trump a par la suite déclaré que l’Iran était derrière l’organisation de l’attaque, soulignant que la République islamique en assumerait les conséquences.

Les manifestations devant l’ambassade américaine à Bagdad ont éclaté tout de suite après les funérailles de 25 combattants de Kataeb Hezbollah tués lors d’une récente attaque de drones états-uniens.

Comme l’a alors indiqué l’AFP, des manifestants ont brûlé des drapeaux étoilés, arraché des caméras de surveillance et crié «Mort à l'Amérique».

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
États-Unis, Irak, Bagdad
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik