International
URL courte
6318
S'abonner

GagaOOlala, une nouvelle plateforme de streaming à la sauce Netflix, a été lancée en Asie, à la différence que celle-ci propose du contenu LGBT. Pour rappel, nombreux sont les pays asiatiques qui interdisent l’homosexualité. Comment va être reçu ce nouvel espace numérique?

Établie exclusivement à Taïwan, GagaOOlala, une plateforme de streaming qui propose du contenu LGBT, va bientôt s’étendre en Asie, jusqu’à 21 pays, y compris ceux où l’homosexualité est illégale. Son fondateur, Jay Lin, a expliqué à Variety, magazine américain spécialisé dans l’industrie du divertissement, que la légalisation du mariage homosexuel à Taïwan «a permis d'ouvrir un peu plus grand la porte pour convaincre les commanditaires, les plateformes ou le gouvernement de considérer la représentation des LGBT comme quelque chose qui leur est également bénéfique.»

«Et cela nous permet de trouver plus facilement des partenaires de production et de distribution en dehors de Taïwan, en particulier parmi ceux qui espèrent que leur pays aura un jour des droits similaires.» a-t-il ajouté.

L’homosexualité reste interdite dans certains pays asiatiques comme Singapour, Brunei ou encore la Malaisie qui a censuré les scènes de sexe entre hommes dans le film biographique consacré à Elton John, Rocketman. Ainsi, le dirigeant de l’organisme en charge de contrôler la production cinématographique du pays a déclaré à l’agence de presse Reuters, que le pays n’autorisait aucune scène de nature à promouvoir les LGBTQ dans les films mis à disposition du public.

En sera-t-il de même pour GagaOOlala? Son fondateur est conscient de la nécessité de rester discret dans les pays où l’homosexualité est encore plus que taboue, c’est pourquoi leur communication se fait par le biais des réseaux sociaux ou de chats fermés au grand public.

La plateforme compte déjà plus de 280.000 abonnés et propose majoritairement des films de productions occidentales. Mais en réponse à la demande de visages asiatiques, les productions se sont mises à réaliser des films avec des morphotypes et des lieux plus familiers à cette clientèle, a déclaré Jay Lin. La bibliothèque compte ainsi aujourd’hui 6% de contenus originaux comme The Teacher, une comédie romantique centrée sur une hôtesse de l’air à Singapour.

«Ce dernier peut sembler être un récit générique ou trivial, mais de telles histoires peuvent en fait avoir un impact énorme dans un pays comme Singapour, où les histoires LGBT doivent avoir une fin triste ou tragique... parce que les gays sont censés avoir une vie tragique», a exposé Jay Lin à Variety.

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
Netflix, Taiwan, Asie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik