International
URL courte
7745
S'abonner

Deux auteurs de canulars téléphoniques ont, pour la deuxième fois, piégé la membre du Congrès des États-Unis Maxine Waters. Cette fois, ils l’appelaient au nom de la militante écologiste Greta Thunberg afin de parler d’une île imaginaire issue d’un dessin animé russe.

Maxine Waters, membre du Congrès des États-Unis, s’est fait piéger par deux humoristes russes spécialisés dans les canulars téléphoniques, Vladimir Kouznetsov et Alexeï Stoliarov -alias Vovan et Lexus- en dénonçant la situation écologique désastreuse d’une île imaginaire.

Les farceurs ont appelé l’élue au nom de la militante écologique Greta Thunberg et de son père Svante. Affirmant qu’ils assistaient à une manifestation en Caroline du Nord dénonçant la pollution de l’île de Tchounga Tchanga, ils ont demandé Mme Waters de s’adresser aux manifestants.

«C’est la membre du Congrès Maxine Waters […]. Je suis très contente que Greta soit avec vous en Caroline du Nord où vous vous êtes rassemblés pour protéger l’île très importante de Tchounga Tchanga. Je crois que Greta doit obtenir le prix Nobel de la paix pour ce qu’elle fait. Mais le plus important est de nous assurer que l’île est protégée, que vous lui accordez tout le soutien que vous pouvez», a enchaîné la députée, sans même demander où se trouvait l’île en question.

Avant de composer le numéro de Mme Waters, les humoristes avaient expliqué avoir emprunté le nom de cette îlot imaginaire à un dessin animé musical russe de 1970, Katerok, qui raconte les voyages d'un petit bateau de poste.

«Révélations» sur Donald Trump

Par ailleurs, les farceurs ont décidé de fournir à la congressiste des «détails confidentiels» d’un supposé entretien entre Greta Thunberg et Donald Trump lors du sommet de l’Onu sur le climat:

«Je lui ai crié qu’il devait signer de nouveau l’accord de Paris sur le climat. Il s’est approché de moi et m’a dit doucement: "Écoute-moi bien, fillette, tu n'atteindras jamais ton objectif, comme ces imbéciles du Congrès qui essaient de me blâmer"», a raconté la fausse militante.

Vovan et Lexus ont en outre affirmé à Mme Waters qu’ils disposaient de «pièces compromettantes» pour Donald Trump.

Selon eux, le Président aurait avoué qu’il avait exercé des pressions sur le Président ukrainien Zelensky pour qu’il lance une enquête contre son rival à la présidentielle Joe Biden. Ils ont affirmé avoir enregistré M.Trump en train de déclarer que son concurrent serait traduit en justice «aux côtés de la bande des écologistes et Démocrates» et qu’il avait déjà préparé «des cellules spéciales» pour eux.

Mme Waters a proposé d’utiliser ces «preuves» lors de la procédure de destitution de Donald Trump.

«Nous allons tout essayer pour le destituer. Si le public apprend qu’il a parlé ainsi à Greta, cela jouera contre lui», a noté l’élue avant d’inviter «Greta» et «Svante» à se rendre à Washington pour prononcer un discours au Congrès.

Îles et États imaginaires protégés par Maxine Waters

C’est la deuxième fois que la députée défend la cause d’un pays imaginaire.

En février 2017, les mêmes farceurs, usurpant alors l’identité du Premier ministre ukrainien de l’époque, Volodymyr Hroïsman, l’ont fait parler de l’ingérence présumée de hackers russes dans la présidentielle du Limpopo.

Mme Waters a alors condamné l’arrivée au pouvoir au Limpopo d’un «fantoche du Kremlin», le docteur Aïbolite, promettant d’œuvrer pour le maintien des sanctions contre la Russie.

Mais ce docteur est en fait le personnage d’un conte de l’écrivain russe Korneï Tchoukovski, adoré par plusieurs générations d’enfants soviétiques et russes. Le gentil docteur Aïbolite (docteur «Aïejémal» ou «Aïebobo»), qui ressemble un peu au docteur Dolittle de Hugh Lofting, soigne les animaux au bord du Limpopo, un fleuve d’Afrique australe qui a donné son nom à la province qui s’étend au sud de ses eaux.

Lire aussi:

Une octogénaire étranglée, dépouillée et enfermée dans un placard, près de Calais
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Tags:
dessin animé, Vovan (Vladimir Kouznetsov), Lexus (Alexeï Stoliarov), Maxine Waters
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook