International
URL courte
8249
S'abonner

Après que de nombreux médias ont prétendu que Washington avait lancé un nouveau raid près de Bagdad, l'armée irakienne a annoncé samedi qu’aucune frappe aérienne dans la région d'al-Taji n’avait été menée, rapporte la chaîne Sky News Arabia, citant une déclaration des forces armées irakiennes.

Les forces armées irakiennes ont déclaré que le cortège de la milice chiite Hachd al-Chaabi n'avait été ciblé par aucune frappe aérienne dans la région d'al-Taji au nord de Bagdad, annonce Sky News Arabia.

«L'armée irakienne nie le fait d'une frappe aérienne à al-Taji au nord de Bagdad», a indiqué Sky News Arabia, citant une annonce des forces irakiennes.

Plus tôt ce 4 janvier, la chaîne irakienne al-Sumaria ainsi que d'autres médias locaux avaient annoncé un nouveau raid aérien des États-Unis sur la route de Taji, au nord de Bagdad.

Le porte-parole de l’opération Inherent Resolve de la coalition anti-Daech*, a également démenti qu'un raid ait été mené dans cette région.

Mort du général Soleimani

Ces faits interviennent dans le contexte tendu de la mort du général Qassem Soleimani tué le 3 janvier lors d’un raid américain en Irak.

À la demande expresse de Donald Trump, l’armée américaine a bombardé le convoi dans lequel il se trouvait, à l'aéroport de Bagdad, tuant également Abou Mehdi al-Mouhandis, membre de haut rang de la milice Hachd al-Chaabi. En réaction, plusieurs hauts responsables de la République islamique ont promis de venger sa mort.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Deux doigts d’honneur d’un policier français capturés par Google Maps - images
Un Français assassiné au Mexique pour ses grands crus
Tags:
frappe aérienne, frappes, Bagdad, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook