International
URL courte
7027961
S'abonner

Dans un entretien téléphonique, Hassan Rohani a appelé Recep Tayyip Erdogan à conjuguer les efforts de leurs pays pour faire face aux États-Unis.

Téhéran et Ankara doivent conjuguer leurs efforts pour résister ensemble aux États-Unis, a insisté samedi le Président de la République islamique Hassan Rohani dans un entretien téléphonique avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

«Notre silence face à de telles démarches agressives risque d’avoir pour conséquence des agressions encore plus insolentes», a estimé M.Rohani.

Toujours d'après lui, les actions de Washignton représentent une grave menace pour l'ensemble du Moyen-Orient et nécessitent une réponse commune.

Ces déclarations interviennent sur fond de brusque montée de tensions entre l'Iran et les USA à cause du meurtre du général iranien Qassem Soleimani dans une frappe américaine à Bagdad.

Promesses de représailles

Plus tôt dans la journée, le commandant des Gardiens de la révolution islamique pour la province de Kerman a fait savoir que la partie iranienne avait défini 35 cibles américaines qui pourraient être frappées en réaction à l'élimination de Qassem Soleimani sur ordre de Donald Trump.

Selon les médias locaux, le chef militaire sera enterré mardi 7 janvier dans la ville de Kerman. Le Président Rohani a qualifié l'assassinat du général de «plus grave crime commis par les États-Unis à l'encontre de la nation iranienne».

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Un prévisionniste qui ne s'est jamais trompé donne ses pronostics pour la présidentielle US
Tags:
Recep Tayyip Erdogan, Hassan Rohani, Qassem Soleimani, États-Unis, Turquie, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook