International
URL courte
18915
S'abonner

Deux roquettes sont tombées sur la base militaire irakienne de Balad, au nord de Bagdad, qui abrite des soldats américains, ont annoncé les forces de sécurité irakiennes. Selon les médias, trois personnes ont été blessées.

La base irakienne de Balad, qui abrite des instructeurs américains, a été la cible de tirs de roquettes ce samedi 4 janvier, ont déclaré les forces de sécurité irakiennes dans un communiqué.

D’après la chaîne de télévision Al-Arabiya, deux roquettes de type Katioucha ont explosé sur le territoire de la base située à quelque 60 km au nord de Bagdad. Les tirs auraient fait trois blessés.

Une source au sein des organes de sécurité irakiens avait précédemment annoncé à Sputnik qu'une explosion avait retenti samedi 4 janvier au centre de la Zone verte de Bagdad, où se trouvent les ambassades étrangères et des bâtiments administratifs. D'après les médias, cette attaque a fait au moins cinq blessés.

Tirs de roquettes au lendemain de la mort de Soleimani

Ces tirs surviennent au lendemain de la mort du commandant de la Force Al-Qods, unité d’élite des Gardiens de la révolution islamique, Qassem Soleimani, dans une frappe menée par le Pentagone près de l’aéroport de Bagdad sur l’ordre de Donald Trump. Des cérémonies d'hommage au général iranien et à d'autres personnes tuées dans la frappe se déroulent ce samedi en Irak, alors que le cortège funèbre transporte leurs dépouilles de Bagdad en Iran en passant par les villes de Kerbala et de Nadjaf.

En juin, la base de Balad avait déjà été visée par des tirs de mortier. Le 8 novembre, l'armée irakienne avait déclaré que 17 roquettes étaient tombées près de la base de Qayyara, dans le nord du pays, sans faire de blessés parmi les soldats américains qui y stationnent.

Lire aussi:

La façade de la Banque de France en feu à Paris, les tensions se poursuivent - vidéo
Projectiles, véhicules incendiés, gaz lacrymogène: la manifestation contre la loi Sécurité globale dégénère à Paris
Ne pas consommer cet aliment engendrerait diverses maladies graves, dont le cancer
L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Tags:
États-Unis, roquettes, base militaire, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook