International
URL courte
19947
S'abonner

Le groupe chiite Kataeb Hezbollah a appelé les forces de sécurité irakiennes à éviter de s’approcher des bases américaines en Irak à moins d’un kilomètre, a annoncé la chaîne de télévision Al-Mayadeen.

Les forces de sécurité irakiennes doivent se tenir à distance des bases et installations utilisées par l’armée des États-Unis en Irak à partir du 5 janvier au soir, a déclaré samedi 4 janvier le groupe chiite Kataeb Hezbollah, cité par la chaîne de télévision panarabe Al-Mayadeen.

«Les membres des forces de sécurité doivent rester à l'écart des bases américaines à une distance d'au moins 1.000 m à partir de dimanche soir», a indiqué le groupe dans une déclaration diffusée par Al-Mayadeen.

Trois attaques à la roquette ont eu lieu ce samedi 4 janvier à Bagdad et dans ses environs. Deux ont visé le quartier d’Al-Jadriya et la Zone verte sécurisée qui abrite les ambassades étrangères, notamment celle des États-Unis. La troisième s’est produite à la base militaire de Balad, au nord de Bagdad, où sont stationnés des soldats américains.

Ces tirs ont été recensés au lendemain du meurtre du commandant de la Force iranienne Al-Qods, Qassem Soleimani, et du numéro deux des milices chiites irakiennes, tués dans une frappe américaine près de l’aéroport international de Bagdad dans la nuit du 2 au 3 janvier.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Un prévisionniste qui ne s'est jamais trompé donne ses pronostics pour la présidentielle US
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Tags:
avertissement, soldats, États-Unis, Kataeb Hezbollah, base militaire, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook