International
URL courte
211307
S'abonner

Le chef de la diplomatie iranienne a qualifié le secrétaire d'État américain Mike Pompeo de «clown arrogant» en réponse à son allégation selon laquelle les Irakiens se réjouiraient de l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani à Bagdad.

Mike Pompeo n’est qu’un «clown arrogant», a fustigé le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, commentant les derniers propos du secrétaire d'État américain.

«Il y a 24 heures, un clown arrogant -déguisé en diplomate- a affirmé que des gens dansaient dans les villes irakiennes. Aujourd'hui, des centaines de milliers de nos fiers frères et sœurs irakiens lui ont offert leur réponse à travers leur sol. La fin de la présence malveillante des États-Unis en Asie occidentale a commencé», a écrit M.Zarif.

Dans le message en cause, Mike Pompeo avait le 3 janvier affirmé que les «Irakiens dansaient dans les rue au nom de la liberté, reconnaissants que le général Soleimani se soit éteint».

Une cérémonie d’hommage au commandant iranien de la Force Al-Qods des Gardiens de la révolution, Qassem Soleimani, a eu lieu ce samedi 4 janvier à Kerbala, à 100 km de Bagdad.

Trois jours de deuil

Le général Qassem Soleimani, commandant de l'unité d'élite des forces iraniennes Al-Qods, a été tué dans la nuit du 2 au 3 janvier dans une frappe menée par l'armée des États-Unis près de l’aéroport de Bagdad sur l’ordre de Donald Trump.

En réaction, plusieurs hauts responsables de la République islamique ont promis de venger sa mort. Un deuil national de trois jours a été déclaré en Iran.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
Mike Pompeo, Mohammad Javad Zarif
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik