International
URL courte
Mort du général iranien Soleimani (93)
8446
S'abonner

Une marée humaine a envahi les rues d'Ahvaz, le 5 janvier au matin, pour rendre hommage au général iranien Qassem Soleimani, tué par une frappe américaine en Irak.

Le corps de l'officier est arrivé ce 5 janvier avant l'aube à l'aéroport de cette ville du sud-ouest de l'Iran à forte minorité arabe, selon l'agence semi-officielle Isna.

Diffusant en direct, l'angle supérieur gauche de l'écran frappé d'un bandeau noir, la télévision d'État a montré une marée humaine venue pleurer le soldat le plus populaire d'Iran dans le centre d'Ahvaz.

Rassemblée sur la place Mollavi et dans plusieurs rues alentour, la foule d'Ahvaz arbore des drapeaux rouges (couleur du sang des «martyrs»), verts (couleur de l'islam) et blancs ornés de slogans religieux, ainsi que des portraits du général qui commandait la force Qods, unité d'élite des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de la République islamique.

Isna parle d'une foule «innombrable», l'agence Mehr, d'un «nombre incroyable» de participants, et la télévision d'État d'une «foule glorieuse», indique l'AFP.

Le rassemblement dans cette ville, capitale du Khouzestan, province martyre de la guerre Iran-Irak (1980-1988) pendant laquelle le général a commencé à s'illustrer, marque le début de trois jours de cérémonies en son honneur en Iran, après celles ayant eu lieu le 4 janvier en Irak.

Plus tard dans la journée, l'hommage national a été poursuivi à Machhad (nord-est).

L'hommage national doit se poursuivre à Téhéranet et à Qom (centre) jusqu'à l'inhumation de la dépouille de l'officier, prévue le 7 janvier dans sa ville natale de Kerman (sud-est).

Dossier:
Mort du général iranien Soleimani (93)

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Tags:
hommage, Qassem Soleimani, Ahvaz, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook