International
URL courte
Mort du général iranien Soleimani (94)
2818520
S'abonner

Les militaires irakiens ont fait savoir que trois roquettes de type Katioucha se sont abattues sur Bagdad, dont deux dans la Zone verte de la capitale irakienne. Plus tôt, plusieurs médias arabes ont fait état du tir de roquettes, précisant que c’était l’ambassade américaine qui avait été prise pour cible.

La Zone verte au centre de la capitale irakienne, où se situent des bâtiments gouvernementaux et des ambassades dont celle des États-Unis a été la cible de tirs de roquettes, ce 5 janvier, d’après la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera. Cette dernière précise que c'est l'ambassade américaine qui était visée.

Selon une source policière citée par Reuters, il s’agit de trois missiles de type Katioucha. Par la suite, les militaires irakiens ont confirmé dans un communiqué le tir, précisant qu’au total trois Katioucha s’étaient abattues sur la ville, dont deux dans la Zone verte, précise Reuters.

Plusieurs personnes ont été blessées lorsqu’un missile est tombé sur un immeuble résidentiel près de l’ambassade américaine, d'après la chaîne de télévision Al-Arabiya.

Situation à Bagdad

Depuis fin décembre, la situation s’est aggravée dans la capitale irakienne. Des manifestants ont essayé de se lancer à l’assaut de l’ambassade américaine après l’enterrement des victimes de la frappe par des drones américains sur cinq positions du groupe armé chiite irakien Kataeb Hezbollah.

Washington a accusé l’Iran d’avoir organisé ces protestations. Puis, les États-Unis ont mené une opération, à proximité de l’aéroport international irakien, visant le général Qassem Soleimani. Ils l’ont tué en bombardant le convoi dans lequel il se trouvait.

Dossier:
Mort du général iranien Soleimani (94)

Lire aussi:

Macron préparerait déjà l’après-confinement, avec de grandes annonces en juillet
Trump réagit à l’envoi de matériel médical par la France à l’Iran
Le coronavirus fera-t-il de la Chine le nouveau maître du monde?
Tags:
Katioucha (lance-roquettes), roquettes, Qassem Soleimani, Bagdad, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook