International
URL courte
2710116
S'abonner

Une attaque du groupe islamiste somalien des chebabs lancée le 5 janvier contre la base militaire américaine de Manda Bay, dans le nord du Kenya, a causé la mort d'un militaire et de deux sous-traitants. Deux employés du Pentagone ont également été blessés, indique un communiqué officiel.

Le Commandement des États-Unis pour l'Afrique a dressé le bilan de l’attaque des islamistes chebabs contre une base militaire où stationnent des forces américaines et kenyanes à Lamu, dans le nord du Kenya.

«Lors d'une attaque d'al-Chabab, un groupe d’Al-Qaïda* en Afrique de l'Est, plus tôt dans la journée, un militaire américain et deux sous-traitants du ministère de la Défense ont été tués dans une base militaire des Forces de défense du Kenya à Manda Bay», détaille le communiqué de presse.

En outre, deux membres du Pentagone ont été blessés. Ils sont actuellement dans un état stable, précise le Commandement.

Selon Reuters, qui se réfère à des témoins et à des sources militaires, l'attaque a débuté avant l'aube et a duré environ quatre heures. De son côté l'armée kenyane a indiqué que l'attaque avait été repoussée et que quatre assaillants avaient été tués.

Les Chebabs dans un communiqué, cité par l’agence de presse, disent avoir détruit sept avions et trois véhicules militaires. Certains publient également des photos d'hommes armés masqués se tenant debout à côté d'un avion en flammes.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Cette simple opération mathématique divise les internautes car deux réponses seraient correctes
Des voleurs surpris par la police en train de vider un logement sous scellé truffé d’armes de guerre
Tags:
Afrique, Kenya
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik