International
URL courte
Mort du général iranien Soleimani (67)
15727
S'abonner

Donald Trump a été traité de «terroriste en costume» par le ministre iranien Mohammad-Javad Azari Jahromi, qui a accusé le Présidentdes États-Unis de haine envers les autres cultures, tout «comme Hitler, comme Gengis Khan».

Le ministre iranien des Technologies de l'information et des communications, Mohammad-Javad Azari Jahromi, considère Donald Trump comme «un terroriste en costume», lui reprochant sa haine envers les autres cultures, caractéristique, précise-t-il, de Hitler et de Gengis Khan.

«Comme Daech*, comme Hitler, comme Gengis [Khan, ndlr]! Ils détestent tous les cultures. Trump est "un terroriste en costume"», a-t-il tweeté.

Auparavant, Trump s'est dit prêt à frapper «très rapidement et très durement» l'Iran en 52 points, si celui-ci s’en prenait à des biens ou à des citoyens américains.

Il a également fortement conseillé aux autorités iraniennes de ne pas attaquer à nouveau.

Assassinat du général iranien

Le 2 janvier, le Pentagone a confirmé que les États-Unis avaient mené avec succès, sur ordre de Donald Trump, une attaque aérienne dans les environs de l'aéroport de Bagdad afin d’éliminer le général Soleimani, commandant de la force Al-Qods (unité d’élite des Gardiens de la révolution) chargée des opérations extérieures de l'Iran.

Avec lui, 10 autres personnes ont été tuées, dont quatre officiers du Corps des gardiens de la révolution islamique, ainsi que plusieurs personnalités de haut rang de la milice chiite irakienne Hachd al-Chaabi.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Mort du général iranien Soleimani (67)

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
Qassem Soleimani, Irak, Iran, politique, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik