International
URL courte
6634
S'abonner

Des renforts sont arrivés à la base militaire américaine de Manda Bay, dans le nord du Kenya, qui avait été attaquée auparavant par des terroristes, rapporte le Commandement des États-Unis pour l'Afrique.

Après une attaque meurtrière d'Al-Chabab -un groupe islamiste somalien lié à Al-Qaïda* en Afrique de l'Est- lancée le 5 janvier contre la base militaire américaine de Manda Bay, dans le nord du Kenya, des renforts y ont été acheminés pour assurer la sécurité de l’aérodrome, d’après le Commandement des États-Unis pour l'Afrique.

«Les forces de réaction rapide en Afrique de l’Est du Commandement des États-Unis pour l'Afrique sont arrivées à Manda Bay le 5 janvier pour conforter la garantie de la sécurité de l’aérodrome après l’attaque des terroristes d'Al-Chabab [un groupe islamiste somalien d’Al-Qaïda* en Afrique de l'Est, ndlr]», a annoncé, dans un communiqué, le Commandement des États-Unis pour l'Afrique.

Selon ce document, contrairement à des informations provenant de sources ouvertes, le Commandement des États-Unis pour l'Afrique ne pense pas que cette attaque soit liée à l’Iran.

S’agit-il d’une vengeance promise?

Dans la nuit de jeudi 2 à vendredi 3 janvier, les États-Unis ont procédé à l’élimination du général Qassem Soleimani en bombardant le convoi dans lequel il se trouvait, à proximité de l'aéroport de Bagdad. Lors de cette attaque, Abou Mehdi al-Mouhandis, membre de haut rang de la milice irakienne Hachd al-Chaabi a également été tué.

Washington déclare qu’ils étaient tous les deux impliqués dans l’attaque du 31 décembre 2019 contre l'ambassade américaine à Bagdad.

Plus tard, le guide suprême iranien, Ali Khamenei, a promis que la mort de Soleimani serait vengée.

 

*Organisation terroriste interdite en Russie

 

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
base militaire US, attentat, attaque, Kenya
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik