International
URL courte
8952
S'abonner

Les actions conjointes des militaires russes et syriens ont rendu possible l’élimination des djihadistes les plus dangereux en Syrie, a déclaré le Président russe ce mardi 7 janvier lors de sa visite à Damas.

Au cours de sa rencontre ce mardi à Damas avec le Président syrien, Vladimir Poutine a constaté que grâce à la coopération russo-syrienne, la situation en Syrie avait changé de manière radicale.

«Nous sommes témoins de la restauration de l'État syrien et de son intégrité territoriale», a indiqué le Président.

«L’année dernière, nous avons fait beaucoup de choses. Les membres de la police militaire ont agi avec succès sur le plateau du Golan, à Palmyre, à Alep […]. Des pilotes des forces aérospatiales russes effectuent des reconnaissances et appuient l’armée syrienne. Les actions conjointes permettent d’éliminer les chefs terroristes les plus dangereux», a déclaré le Président russe.

Dans le même temps, Vladimir Poutine a souligné qu’il y avait encore «beaucoup de problèmes dans le sud, l’est et le nord-est du pays».

Parlant du Moyen-Orient en général, le Président russe a tout de même déploré le fait que la situation dans la région se détériorait.

Une visite surprise

Plus tôt dans la journée, le Kremlin a fait savoir que le Président se trouvait en visite à Damas où il s’est rendu au poste de commandement des forces armées russes en Syrie et s’est entretenu avec son homologue syrien au sujet de la situation dans le pays et de la lutte contre le terrorisme.

Cette visite n’a pas été annoncée préalablement par le Kremlin. Après avoir quitté Damas, le Président russe est arrivé à Istanbul pour participer le 8 janvier aux côtés de son homologue turc à la cérémonie d’inauguration du gazoduc Turkish Stream.

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
Russie, Syrie, Bachar el-Assad, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik