International
URL courte
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (48)
401278
S'abonner

Un avion de la compagnie Ukraine International Airlines s'est écrasé peu après son décollage de l'aéroport international de Téhéran avec 167 passagers et neuf membres d'équipage à son bord, a rapporté l'agence de presse iranienne Fars.

Un Boeing 737 appartenant à la compagnie Ukraine International Airlines s'est écrasé à cause de problèmes techniques peu après son décollage de l'aéroport international de Téhéran, a rapporté le 8 janvier l'agence de presse iranienne Fars.

Un porte-parole de l'aviation civile iranienne, Reza Jafarzadeh, a déclaré à la télévision publique que des équipes de secours ont été envoyées dans une zone située à proximité de l'aéroport de la capitale où l'avion s'est écrasé.

Premières images après le crash

Sur Twitter, le Croissant-rouge a diffusé les premières images prises sur le lieu du drame.  

​Par ailleurs, une vidéo d’une trentaine de secondes qui circule sur les réseaux sociaux après le crash montre un point lumineux voler à basse altitude avant d’exploser à son impact au sol.

«L'avion est en feu (...) mais nous pourrions être en mesure de sauver quelques passagers», a déclaré peu après les faits le chef des services de secours iraniens, Pirhossein Koulivand, à la télévision publique.

Aucun survivant 

Un porte-parole de l'aéroport international Imam-Khomeini de Téhéran a indiqué à Sputnik qu'il y avait 167 passagers à bord de l'appareil en plus de 9 membres d'équipage. 

Selon la télévision publique iranienne, tous les passagers et membres de l'équipage sont morts.

«De toute évidence, il est impossible que des passagers» du vol PS-752 Téhéran-Kiev «soient en vie», a déclaré à l'agence semi-officielle Isna le chef du Croissant-Rouge iranien.

Le Président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a confirmé qu'il n'y avait aucun survivant.

«Mes sincères condoléances aux familles et aux amis de tous les passagers et membres d'équipage», a-t-il déclaré dans un communiqué, précisant que les autorités du pays s'efforçaient d'éclaircir les circonstances du crash.

Le Conseil de sécurité nationale ukrainien a annoncé que la très grande majorité des passagers étaient non-ukrainiens.

82 Iraniens, 63 Canadiens à bord 

Selon le ministère ukrainien des Affaires étrangères, 82 Iraniens, 63 Canadiens, 10 Suédois, quatre Afghans ainsi que trois Allemands et trois Britanniques se trouvaient à bord. Onze personnes - deux passagers et neuf membres de l'équipage - étaient Ukrainiennes.

L’incendie d’un moteur serait à l’origine

Alors que les causes précises de l'accident restent encore inconnues, un porte-parole de l’aéroport de Téhéran a évoqué un incendie du moteur. Celui-ci est survenu «en raison d’une faille technique», a-t-il indiqué, cité par l’agence Irna.

L'ambassade ukrainienne en Iran a mis en cause «une panne de moteur due à des raisons techniques», disant exclure «la thèse d'un attentat terroriste», avant de retirer ce passage de son communiqué.

Les deux boîtes noires ont été retrouvées sur le lieu du crash, a déclaré le porte-parole de l'autorité de l'aviation civile iranienne, Reza Jafarzadeh, selon l'agence d'information semi-officielle Isna.

Boeing a indiqué dans un communiqué que la compagnie était informée des articles de la presse iranienne faisant état d'un accident et rassemblait des informations supplémentaires.

Сontrôle technique passé il y a deux jours

L'appareil était neuf et a passé son dernier contrôle technique il y a deux jours, a assuré sa compagnie aérienne. «L'avion a été fabriqué en 2016, il a été reçu par la compagnie aérienne directement de l'usine (Boeing). L'avion a subi sa dernière maintenance technique régulière le 6 janvier 2020», a déclaré la compagnie Ukraine International Airlines sur Facebook précisant suspendre la liaison aérienne avec Téhéran sine die.

Trudeau veut une «enquête approfondie»

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a confirmé mercredi que 63 Canadiens avaient été tués dans l'accident d'un Boeing ukrainien en Iran, et il a appelé à une coopération internationale pour «veiller à ce qu'une enquête approfondie» soit menée.
«Ce matin, je me joins aux Canadiens à travers le pays, qui sont choqués et attristés d'apprendre que 176 personnes, dont 63 Canadiens ont perdu la vie» dans cet accident, a réagi M. Trudeau dans un communiqué, repris par l’AFP.

«Notre gouvernement continuera de travailler de près avec ses partenaires internationaux pour veiller à ce qu'une enquête approfondie relative à cet écrasement soit menée et pour que les Canadiens trouvent réponse à leurs questions».

Le Canada offrira de l’aide technique dans le cadre de l’enquête

Le ministre canadien des Transports Marc Garneau a indiqué sur son compte Twitter que l’aide technique sera fournie par son pays:

Tensions dans la région

La catastrophe est survenue dans un contexte de tensions accrues dans la région alors que l'Iran a mené dans la nuit du 7 au 8 janvier des frappes contre des bases irakiennes abritant des forces américaines.

Dossier:
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (48)

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Tags:
Boeing, avion, Iran, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook