International
URL courte
Nouvelle escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (janvier 2020) (37)
15535351
S'abonner

La télévision iranienne a annoncé ce 8 janvier qu’au moins 80 personnes avaient été tuées dans des frappes de missiles iraniens contre des bases américaines en Irak. Plus tard, s'adressant à la nation, Donald Trump a nié ces informations, précisant qu'aucune victime n'était à déplorer et promettant de nouvelles sanctions économiques contre l'Iran.

Les attaques iraniennes contre des cibles américaines en Irak, perpétrées dans la nuit du 7 au 8 janvier, ont fait 80 morts, a annoncé la télévision publique iranienne, information contestée par le Président américain qui a constaté qu'aucun blessé ni victime n'a été à déplorer.

Tout en jugeant que la puissance économique américaine était le meilleur moyen de dissuasion, Donald Trump a indiqué que Washington n’utiliserait pas ses armes face à l’Iran mais lui imposerait de nouvelles sanctions économiques pour ainsi répondre aux récentes frappes iraniennes contre deux bases en Irak.

Dans la nuit du 7 au 8 janvier, deux bases abritant des militaires américains en Irak ont été visées par des missiles, attaques que la partie iranienne n’a pas tardé à revendiquer. Le Pentagone a confirmé les frappes, précisant que plus de 12 missiles balistiques avaient visé des sites abritant des militaires américains et ceux de la coalition.

Selon la télévision publique iranienne, l'Iran a lancé 15 missiles contre des cibles américaines en Irak, aucun d'entre eux n'a été intercepté.

Nouveaux messages
  • 21:17
    Militaires US en Irak

    Des clichés montrent les dommages infligés à une base militaire US après les frappes iraniennes

    Des clichés pris par satellite montrent les dégâts infligés à la base aérienne al-Asad, se trouvant dans l’ouest de l’Irak, qui abrite des militaires américains, relate Bloomberg. D’après les images, au moins cinq endroits sur la base ont été impactés par les tirs de missiles iraniens du 8 janvier.
    En savoir plus
  • 21:16

    Les États-Unis auraient intercepté les informations sur les frappes

    Les renseignements américains ont intercepté des informations sur les frappes que l’Iran s’apprêtait à mener et ont prévenu leurs forces en Irak, d’après la chaîne Fox News.

    «Les renseignements ont intercepté les communications en Iran et en Irak et ont prévenu les forces américaines», est-il indiqué.

    Avant le début de l’attaque, les États-Unis ont en outre été informés par les autorités irakiennes.

    S’ils connaissaient les sites visés et l’heure vers laquelle l’attaque devait être lancée, ils ignoraient pourtant son envergure, rapporte la chaîne qui se réfère à un responsable militaire.

  • 19:48
    U.S. Army soldiers move through Qayara West Coalition base in Qayara, some 50 kilometers south of Mosul, Iraq, Wednesday, Nov. 9, 2016

    Attaque de l’Iran contre des bases US en Irak: «pas de surprise», «l’objectif de faire partir les Américains»

    Ayant promis de venger la mort de Qassem Soleimani, commandant de la force iranienne Al-Qods, tué lors d'une frappe américaine le 3 janvier à Bagdad, l'Iran a attaqué la base aérienne Al-Asad dans l'ouest de l'Irak et une autre installation militaire à Erbil. Deux analystes israéliens commentent la situation pour Sputnik.
    En savoir plus
  • 19:34

    Éviter de survoler l’Irak

    L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a recommandé aux autorités aériennes nationales du Vieux Continent de suspendre les vols commerciaux au-dessus de l’Irak et ce à la lumière des récents événements au Proche-Orient.

    Et de préciser que plusieurs compagnies aériennes avaient déjà révisé leurs trajets.

  • 18:23
    Une manifestation en Irak après la frappe US qui a tué le général iranien Qassem Soleimani à Bagdad

    Des Nord-Américains d’origine iranienne victimes collatérales de la crise USA-Iran

    Le conflit entre les États-Unis et l’Iran a des répercussions bien au-delà du Moyen-Orient. Récemment, plusieurs dizaines de Canadiens et d’Américains d’origine iranienne ont été détenus de longues heures aux postes frontaliers du nord des États-Unis. De nouveaux cas de profilage? Sputnik fait le point.
    En savoir plus
  • 18:23

    Un pas vers la désescalade, selon l’Onu

    Les Nations unies ont salué la déclaration de Donald Trump et l’ont qualifiée de pas vers la désescalade, a déclaré le porte-parole du secrétaire général de l’Organisation Stéphane Dujarric.

  • 18:16
    Moscou

    Moscou commente les frappes iraniennes sur des bases américaines en Irak

    La porte-parole de la diplomatie russe a estimé que les attaques iraniennes contre des bases américaines en Irak étaient consécutives des actions de Washington qui contourne dans ces démarches le système juridique international actuel.
    En savoir plus
  • 17:41

    Trump veut frapper par la «puissance économique»

    Dans son message adressé aux Américains dans les heures qui ont suivi les frappes iraniennes, le Président Trump a souligné que son pays ne voulait pas utiliser ses armes et que sa puissance économique «était le meilleur moyen de dissuasion».

    Et d’annoncer de nouvelles sanctions «immédiates» visant la République islamique.

    Il a en outre indiqué qu’aucun Américain n’avait été blessé dans les frappes iraniennes et que l'Iran semblait «reculer».

    Et d’ajouter que les États-Unis étaient «prêts à la paix» avec ceux qui la veulent.

     

    U.S. President Donald Trump delivers a statement about Iran flanked by U.S. Secretary of Defense Mark Esper, Vice President Mike Pence and military leaders in the Grand Foyer at the White House in Washington, U.S., January 8, 2020.

    Trump dit quelles seront les mesures après les frappes iraniennes contre les bases US en Irak

    Tout en jugeant que la puissance économique américaine était le meilleur moyen de dissuasion, Donald Trump a indiqué que Washington n’utiliserait pas ses armes face à l’Iran mais lui imposerait de nouvelles sanctions économiques pour ainsi répondre aux récentes frappes iraniennes contre deux bases en Irak.
    En savoir plus
  • 17:31

    Trump s'adresse à la nation

  • 17:28
    Téhéran

    La Défense iranienne s’exprime sur ses démarches ultérieures à l’égard des États-Unis

    Les démarches de Téhéran seront proportionnelles au comportement de Washington, a précisé la Défense iranienne dans les heures qui ont suivi les frappes sur deux sites américains en Irak, opération des Gardiens de la révolution islamique baptisée Martyre Soleimani.
    En savoir plus
  • 16:30

    Pour Poutine et Erdogan, l’assassinat de Soleimani a torpillé la stabilité dans la région

    Réunis à Istanbul, les Présidents russe et turc ont déclaré que l’opération spéciale américaine contre le général Soleimani torpillait la stabilité et la sécurité dans la région.

    «Nous sommes profondément préoccupés par l’escalade de la tension entre les États-Unis et l’Iran et par son impact négatif sur l’Irak. Nous qualifions l’opération américaine contre […] Qassem Soleimani et son entourage, survenue le 3 janvier 2020, d’acte torpillant la stabilité et la sécurité dans la région».

  • 14:54

    En réaction aux tirs de missiles iraniens contre des bases américaines en Irak, le président du parlement irakien a condamné «une violation iranienne de la souveraineté irakienne»

  • 14:53

    La chaîne iranienne Press TV a publié une vidéo de tirs de missiles contre la base aérienne Al-Asad, dans l'ouest de l'Irak

  • 12:30

    «La France condamne les attaques conduites cette nuit par l’Iran en Irak contre des emprises de la coalition contre Daech», a déclaré le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, dans un communiqué

    Paris, la tour Eiffel

    Paris réagit aux attaques iraniennes contre des bases américaines en Irak

    Le ministère français des Affaires étrangères a condamné les frappes nocturnes menées par l'Iran contre des bases américaines en Irak, selon un communiqué de Jean-Yves Le Drian.
    En savoir plus
  • 11:25

    Bagdad annonce que l'Iran l'avait informé d'une attaque imminente contre les Américains sur son sol

  • 11:23

    «Quiconque nous attaque recevra une riposte retentissante», a déclaré Benjamin Netanyahou en commentant les frappes iraniennes sur des bases américaines en Irak

  • 10:56

    La milice irakienne Hachd al Chaabi menace Washington d'une riposte aussi forte que «la riposte iranienne»

  • 09:47

    Air France a suspendu ses vols passant par les espaces aériens de l’Irak et de l’Iran

    Air France

    Air France suspend ses vols passant par les espaces aériens de l’Irak et de l’Iran

    Air France a suspendu mercredi 8 janvier tout survol des espaces aériens de l'Iran et de l'Irak «par mesure de précaution» à la suite des tirs de missiles iraniens contre des bases abritant des forces américaines sur le sol irakien. Plusieurs autres compagnies ont pris des mesures similaires.
    En savoir plus
  • 09:29

    Après les frappes iraniennes, la France ne compte pas retirer ses 160 soldats déployés en Irak, a annoncé une source gouvernementale.

  • 09:10

    Le Président iranien dit aux États-Unis qu'ils ont peut-être «coupé le bras de Soleimani» mais l'Iran ripostera en «vous coupant la jambe» dans la région-agence fars

    Hassan Rohani

    Rohani: les USA peuvent «couper la main» à Soleimani, mais l’Iran ripostera et «coupera la jambe» des Américains

    Washington a pu «couper la main» du général Qassem Soleimani mais la «jambe» des États-Unis dans la région sera coupée en retour, a déclaré le Président iranien Hassan Rohani, selon l’agence d’information Fars.
    En savoir plus
  • 07:30

    Les forces irakiennes dénombrent au total 22 missiles, dont 17 se sont abattus sur la base aérienne d'Al Assad, à l'ouest de la capitale Bagdad, et cinq à Erbil, dans le nord du pays, sur un site de la coalition internationale conduite par les États-Unis, rapporte Reuters

  • 07:21

    Trump annonce qu'il fera une déclaration mercredi matin

    Donald Trump a annoncé mardi qu'il ferait une déclaration mercredi matin après les frappes iraniennes sur des bases abritant des soldats américains en Irak

    «L'évaluation des dégâts et des victimes est en cours. Jusqu'ici, tout va bien!», a lancé M. Trump dans un tweet.

    «Nous avons l'armée la plus puissante et la mieux équipée au monde, de loin!», a-t-il encore ajouté. «Je ferai une déclaration demain matin».

  • 07:11

    L'armée irakienne dit que les tirs de missiles iraniens n'ont fait aucune victime au sein des forces irakiennes

  • 07:06

    Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a qualifié les frappes iraniennes nocturnes de mesure d'autodéfense, tout en soulignant que Téhéran ne cherchait pas une «escalade ou une guerre»

  • 06:38

    Les Gardiens de la Révolution iraniens ont menacé le 8 janvier au matin de frapper Israël et «des gouvernements alliés» des États-Unis après une attaque nocturne

    Téhéran

    L'Iran menace de frapper Israël et des «alliés des États-Unis»

    Après une attaque nocturne aux missiles contre deux bases militaires irakiennes utilisées par Washington en représailles à l'assassinat d'un de ses généraux par Washington, les Gardiens de la révolution iraniens ont menacé dans un communiqué de frapper Israël et des «alliés des États-Unis».
    En savoir plus
En direct
Aucune victime américaine dans les frappes, affirme Trump qui promet de nouvelles sanctions contre Téhéran
+
Dossier:
Nouvelle escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (janvier 2020) (37)
Tags:
missiles, frappes, États-Unis, Irak, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook