International
URL courte
341380
S'abonner

Deux tremblements de terre de magnitude 4,9 et 4,5 se sont produits dans le sud-ouest de l'Iran, a annoncé l'Institut d’études géologiques des États-Unis. Les secousses ont été ressenties jusqu’à Bouchehr, où se trouve la centrale nucléaire iranienne éponyme, selon l'agence officielle Irna.

Deux séismes de magnitude 4,9 et 4,5 ont secoué une région du sud-ouest de l'Iran, à 48 km de la centrale nucléaire de Bouchehr, rapporte l'Institut d’études géologiques des États-Unis (USGS).

​Selon les données de ce dernier, un tremblement de terre de magnitude 4,9 s'est produit à 2h20 GMT. L'épicentre a été enregistré à dix kilomètres au sud-est de la ville de Borazjan, le foyer se situant à une profondeur de dix kilomètres.

​Le deuxième tremblement de terre, quant à lui de magnitude 4,5, s'est produit à 3h19 GMT. L'épicentre était situé à 17 kilomètres au sud-ouest de Borazjan, et son foyer à une profondeur de dix kilomètres également.

​​Selon l'agence officielle iranienne Irna, la secousse a été ressentie à Bouchehr, où se trouve la centrale nucléaire iranienne éponyme. Aucun dégât ni blessé n'ont été signalé. Irna précise également qu'il y a eu sept tremblements de terre depuis huit heures du soir, heure locale, dont cinq mineurs.

Plus tard dans la journée, le directeur général de la cellule de crise de la province de Bouchehr, Jahanguir Dehghani, cité par la télévision d'État iranienne, a indiqué que «sept personnes ont été blessées par ce séisme», dont trois étaient déjà sorties de l'hôpital.

Lire aussi:

Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
Importante flambée des hospitalisations en France pour la première fois en plus de deux mois
20 pompiers accusés de viols sur une adolescente: la mère de Julie enrage contre la justice
«Entre 50 et 100» individus attaquent violemment la police en Seine-et-Marne
Tags:
centrale nucléaire de Bouchehr, Iran, séisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook