International
URL courte
Nouvelle escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (janvier 2020) (37)
16848
S'abonner

Une vidéo illustrant le moment du tir de missiles iraniens sur des bases militaires américaines en Irak a été publiée par la chaîne iranienne Press TV. La séquence a été accompagnée par une phrase en farsi qui peut être traduite comme «vengeance dure».

La chaîne iranienne Press TV a publié une vidéo de tirs de missiles contre la base aérienne Al-Asad, dans l'ouest de l'Irak.

«Les images montrent l'Iran lançant des missiles contre des bases américaines en réponse au meurtre du général Soleimani», a été signée la vidéo.

Dans le coin supérieur droit, une phrase en farsi peut être traduite comme «vengeance dure».

Attaques contre des bases militaires US

Des attaques de missiles iraniens contre deux bases américaines en Irak ont été menées dans la nuit du 7 au 8 janvier et revendiquées par le corps des Gardiens de la révolution islamique qui a précisé venger le général Qassem Soleimani, assassiné début janvier par les États-Unis. Le Pentagone a confirmé les frappes, précisant que plus de 12 missiles balistiques avaient visé des sites abritant des militaires américains et ceux de la coalition, promettant aussi des mesures.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a qualifié les frappes iraniennes nocturnes de mesure d'autodéfense, tout en soulignant que Téhéran ne cherchait pas une «escalade ou une guerre».

L’assassinat de Soleimani

Après l’opération d’élimination contre le commandant de la Force Al-Qods du corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI), Qassem Soleimani, menée par les États-Unis dans la nuit du 2 au 3 janvier aux abords de l’aéroport de Bagdad, le guide suprême de la Révolution islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, a promis une vengeance.

Tandis que le Président Hassan Rohani a déclaré que Washington avait commis un crime grave que Téhéran n’oublierait pas, les États-Unis considèrent que Soleimani était lié à l’organisation de l’attaque contre l’ambassade américaine à Bagdad du 31 décembre 2019 et préparait des attaques visant des militaires et diplomates américains.

Dossier:
Nouvelle escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (janvier 2020) (37)

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Tags:
attaque, politique, missile
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik