International
URL courte
Nouvelle escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (janvier 2020) (37)
291014
S'abonner

Les démarches de Téhéran seront proportionnelles au comportement de Washington, a précisé la Défense iranienne dans les heures qui ont suivi les frappes sur deux sites américains en Irak, opération des Gardiens de la révolution islamique baptisée Martyre Soleimani.

Après les frappes sur deux bases américaines en Irak, le ministre iranien de la Défense, Amir Hatami, n’a pas exclu la possibilité de mesures supplémentaires à l’encontre de Washington.

«La démarche ultérieure sera proportionnelle au comportement des États-Unis», a-t-il déclaré, ajoutant que l’Iran avait déjà donné une leçon à Washington.

Sa déclaration a été publiée sur le site du ministère de la Défense.

Conflit entre Téhéran et Washington

Une nouvelle levée de boucliers entre l’Iran et les États-Unis, pays qui a rompu toutes relations diplomatiques dès 1980, a commencé fin décembre pour déboucher le 3 janvier sur une opération spéciale américaine au cours de laquelle le général iranien Qassem Soleimani a été assassiné en Irak.

Déclarant qu’il s’agissait d’une vengeance, le corps des Gardiens de la révolution islamique a mené des frappes de missiles sur deux bases américaines en Irak dans la nuit du 7 au 8 janvier.

Plus tôt, un haut responsable iranien de la sécurité a affirmé que Téhéran considérait 13 scénarios pour venger la mort du général Soleimani, tué par les forces américaines.

«Les Américains doivent savoir que pour l'heure 13 scénarios de vengeance ont été débattus au sein du Conseil et même si le consensus se forme autour du scénario le plus faible, sa mise en œuvre pourra être un cauchemar historique pour tous les Américains», a-t-il été déclaré.

Dossier:
Nouvelle escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (janvier 2020) (37)

Lire aussi:

Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
La vidéo de la «destruction de chars» azerbaïdjanais partagée en ligne par la Défense arménienne
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Tags:
escalade, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook