International
URL courte
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (51)
14841
S'abonner

Des problèmes de connexion entre les pilotes du Boeing ukrainien, qui s’est écrasé en Iran le 8 janvier, et le centre de contrôle ont eu cours dès le décollage de l’avion de l'aéroport international Imam-Khomeini de Téhéran, selon des représentants de l'Organisation de l'aviation civile iranienne, cités par les médias locaux.

Les pilotes du Boeing 737 ukrainien qui s'est écrasé devant l'aéroport international Imam-Khomeini de Téhéran n'ont pas pu contacter le centre de contrôle et les contrôleurs aériens, selon l'agence Mehr qui se réfère à l'Organisation de l'aviation civile iranienne.

«Les pilotes de l'avion n'avaient aucun contact avec le centre de contrôle», a raconté Ali Abedzadeh, chef de l'Organisation de l'aviation civile iranienne.

Selon un présentant de l'Organisation de l'aviation civile iranienne cité par la Radio-télévision de la République islamique d’Iran (IRIB), les problèmes de connexion avaient cours depuis le décollage de l’avion.

«Immédiatement après le décollage de l'aéroport Imam-Khomeini, les communications sans fil entre l'avion et le centre de contrôle ont été coupées.»

Le crash du Boeing en Iran

Un Boeing 737 de la compagnie Ukraine International Airlines effectuant le vol PS752 reliant Téhéran à Kiev s’est écrasé dans la matinée du 8 janvier peu après son décollage de l’aéroport international Imam-Khomeini, sans laisser de survivant. Une faille technique dans le moteur serait à l’origine du crash.

Dossier:
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (51)

Lire aussi:

Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
«Un objet enfoncé dans le crâne»: un violent meutre de deux femmes à Paris
«Ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs»: propos polémiques de Zemmour sur les mineurs isolés - vidéo
Tags:
Boeing, avion, crashs
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook