International
URL courte
Nouvelle escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (janvier 2020) (37)
6618121
S'abonner

Les frappes qui ont visé des cibles américaines sur le territoire irakien ne sont que le début d'une opération d'ampleur régionale, a fait savoir jeudi un commandant du corps des Gardiens de la révolution islamique cité par les médias iraniens.

En attaquant des bases abritant des militaires états-uniens en Irak, Téhéran a lancé une vaste opération dans la région contre les cibles américaines, a fait savoir le commandant de la Force aérospatiale de l'armée des Gardiens de la révolution islamique Amir Ali Hajizadeh.

Selon lui, une «vengeance adéquate» pour le meurtre du général Qassem Soleimani serait de voir les troupes américaines se retirer du Moyen-Orient.

M.Hajizadeh a également souligné que les frappes contre les bases irakiennes avaient pour objectif de porter atteinte à la «machine de guerre» des États-Unis et non de tuer le personnel militaire.

Toujours d'après l'officier, Téhéran avait, avant les tirs de missiles, procédé à des «cyberattaques pour désactiver les systèmes de navigation d'avions et de drones américains».

Plus tôt dans la semaine, le Président Donald Trump avait joué la carte de l'apaisement après des tirs de missiles iraniens en représailles à l'élimination par Washington du général Qassem Soleimani à Bagdad.

Dossier:
Nouvelle escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (janvier 2020) (37)

Lire aussi:

Un Su-30 de l’Armée de l’air algérienne s’est écrasé, causant la mort des deux pilotes - images
Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Tags:
missiles, Amir Ali Hajizadeh, Irak, États-Unis, Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik