International
URL courte
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (51)
35365
S'abonner

Après les accusations de Justin Trudeau, Téhéran a déclaré le 10 janvier pouvoir affirmer avec certitude que le Boeing 737 ukrainien qui s'est écrasé mercredi près de Téhéran n'avait «pas été touché par un missile». En outre, le constructeur Boeing a été invité à participer à l'enquête.

L'Iran a parlé jeudi de «mises en scènes douteuses» après la publication d'informations sur un possible tir de missile iranien contre l'avion ukrainien qui s'est écrasé la veille près de Téhéran, relate l'AFP.

Appelant le Canada à «partager» ses informations avec la commission d'enquête iranienne, après qu'Ottawa a affirmé que l'appareil avait été abattu par un missile iranien, le ministère des Affaires étrangères iranien a invité Boeing, le constructeur de l'aéronef, à «participer» à l'enquête.

«Une chose est sûre, cet avion n'a pas été touché par un missile», a déclaré le président de l'Organisation de l'aviation civile iranienne (CAO), Ali Abedzadeh lors d'une conférence de presse à Téhéran.

«Les informations [contenues] dans les boites noires [de l'appareil] sont absolument cruciales» pour l'enquête, et toute déclaration avant que leurs données soient extraites n'est pas un avis d'expert», a ajouté M. Abedzadeh.

«Nous avons vu certaines vidéo», a déclaré M. Abedzadeh. «Nous confirmons que l'avion a été en feu pendant 60 à 70 secondes», mais dire «qu'il a été touché par quelque chose ne peut pas être correct sur le plan scientifique», a-t-il ajouté.

Crash en Iran

Le vol PS752 de la compagnie Ukraine Airlines International s'est écrasé mercredi matin quelques minutes après son décollage de Téhéran. Les 176 personnes à bord, essentiellement des Irano-Canadiens, mais aussi des Afghans, des Britanniques, des Suédois et des Ukrainiens ont été tuées.

Londres et Ottawa affirment que l'aéronef a sans doute été abattu par un missile iranien, probablement par erreur, et des vidéos difficiles à authentifier circulent sur la Toile à l'appui de cette thèse.

Dossier:
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (51)

Lire aussi:

Manifestation contre la loi Sécurité globale: la façade de la Banque de France en feu à Paris - vidéo
Projectiles, véhicules incendiés, gaz lacrymogène: la manifestation contre la loi Sécurité globale dégénère à Paris
Ne pas consommer cet aliment engendrerait diverses maladies graves, dont le cancer
L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Tags:
accusations, Ukraine, Boeing, Boeing 737, Téhéran, crash d'avion, crashs, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook