International
URL courte
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (46)
473051
S'abonner

Le Premier ministre canadien a réclamé de la «transparence» afin qu'une «enquête complète et approfondie» soit menée et établisse les responsabilités après que l'Iran a reconnu ce 11 janvier avoir abattu par erreur le Boeing ukrainien transportant de nombreux Canadiens.

Dans un communiqué, Justin Trudeau a très rapidement commenté la déclaration de Téhéran selon laquelle l’armée iranienne avait abattu accidentellement l’avion d'Ukraine International Airlines.

«Notre priorité reste de faire la lumière sur ce dossier dans un esprit de transparence et de justice», a-t-il déclaré.

M.Trudeau a également indiqué qu’il s'agissait d'une «tragédie nationale» et que «tous les Canadiens» étaient en deuil.

«Nous continuerons de travailler avec nos partenaires à travers le monde pour veiller à ce qu'une enquête complète et approfondie soit menée», a-t-il assuré, ajoutant que le gouvernement canadien s'attendait «à la pleine collaboration des autorités iraniennes».

Téhéran prend ses responsabilités

Le 11 janvier, les Forces armées iraniennes ont reconnu avoir abattu le Boeing ukrainien près de Téhéran. Selon son état-major, il s’agissait d'une «erreur humaine». L'appareil, dans lequel 176 personnes ont perdu la vie le 8 janvier, a été pris pour un «avion hostile» et a été «touché» alors que les menaces ennemies étaient au plus haut niveau, a précisé l’armée.

Hassan Rohani a tenu à souligner que l'abattage de l'avion par l'armée iranienne était une «grande tragédie» et que l’enquête devait aller jusqu'à son terme afin d’«établir toutes les causes de la catastrophe et traduire en justice ceux responsables de cette erreur impardonnable».

Téhéran avait jusqu'alors nié que le Boeing avait été frappé par un missile iranien, comme l'affirmaient le Canada et les États-Unis.

Dossier:
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (46)

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
avion, Justin Trudeau, Canada, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik