International
URL courte
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (45)
22926
S'abonner

Quelques heures après le mea culpa de Téhéran pour le crash du Boeing ukrainien, le compte Twitter du guide suprême de la Révolution islamique, l’ayatollah Ali Khamenei, apparaît comme temporairement suspendu.

Suite à des «activités inhabituelles» sur le compte Twitter iranien de l’ayatollah Ali Khamenei, celui-ci a été temporairement bloqué, indique la plateforme sociale.

Le compte Twitter du guide suprême iranien Ali Khamenei est temporairement bloqué
Le compte Twitter du guide suprême iranien Ali Khamenei est temporairement bloqué

Les causes précises de ce blocage n'ont pas été dévoilées à ce stade. 

Toutefois, le compte du guide suprême iranien a été suspendu quelques heures seulement après que Téhéran a reconnu avoir accidentellement abattu l’avion ukrainien le 8 janvier.

Plus tôt dans la journée, Ali Khamenei avait tenu une réunion d’urgence lors de laquelle il avait appelé le gouvernement à rendre publiques les conclusions de l’enquête sur le crash du Boeing 737.

Le mea culpa de Téhéran

Dans un communiqué diffusé le 11 janvier, les Forces armées iraniennes ont reconnu avoir abattu le Boeing 737 ukrainien près de Téhéran. D’après son état-major, il s’agissait d'une «erreur humaine». L'appareil, dans lequel 176 personnes ont perdu la vie le 8 janvier, a été pris pour un «avion hostile» et a été «touché» alors que les menaces ennemies étaient au plus haut niveau, a précisé l’armée.

Hassan Rohani a qualifié l'abattage de l'avion par l'armée iranienne de «grande tragédie» et a tenu à souligner que l’enquête devait aller jusqu'à son terme afin d’«établir toutes les causes de la catastrophe et traduire en justice ceux responsables de cette erreur impardonnable».

Dossier:
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (45)

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Tags:
crash d'avion, ayatollah Ali Khamenei, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik