International
URL courte
Mort du général iranien Soleimani (93)
17547
S'abonner

Facebook, qui possède également Instagram, a confirmé que les publications et messages en faveur du général Soleimani étaient systématiquement supprimés de ses deux réseaux sociaux. La compagnie américaine affirme qu’elle agit en ce sens afin de respecter les sanctions américaines contre l’Iran.

La société américaine Facebook et sa filiale Instagram ont décidé de supprimer toutes les publications et les messages «pro-Soleimani», le général iranien tué le 3 janvier dans une frappe américaine à Bagdad. Vendredi 10 janvier, un porte-parole du réseau social a expliqué sur CNN que la décision avait été prise pour se conformer aux sanctions américaines.

Le général Soleimani figurait en effet sur la liste noire du gouvernement américain, en tant que commandant du Corps des Gardiens de la révolution islamique, considéré comme un groupe terroriste aux États-Unis. Son compte Instagram avait d’ailleurs déjà été supprimé en avril. Tous les comptes gérés ou qui sont au nom des personnes et des organisations figurant sur la liste sont également supprimés.

Le porte-parole du gouvernement iranien, Ali Rabiei, a qualifié d’«antidémocratique» la décision d’Instagram. 

D’après CNN, un portail a été créé sur le site du gouvernement iranien pour y soumettre des exemples de publications retirées par la compagnie américaine.

Instagram bientôt bloqué en Iran?

Le Conseil national iranien du cyberespace prévoit de bloquer Instagram, a indiqué Bloomberg le 10 janvier. C’est l’un des seuls réseaux sociaux occidentaux encore accessibles dans la République islamique. Facebook et Twitter ne sont plus disponibles dans le pays depuis novembre dernier.

Cette décision ne devrait cependant pas inquiéter les 24 millions d’internautes iraniens inscrits sur la plateforme. Comment le précisent CNN et Bloomberg, beaucoup d’entre eux ont déjà contourné les mesures de leur gouvernement grâce à des VPN (Virtual Private Network), qui permettent à leur connexion Internet d’être virtuellement localisée à l’étranger.

Le compte Twitter du guide suprême iranien «temporairement limité»

Twitter a temporairement limité le compte du guide suprême de la Révolution islamique, l’ayatollah Ali Khamenei, ce qui signifie qu’un message d’avertissement apparaît avant de pouvoir accéder à ce compte. Le réseau social invoque un «comportement inhabituel». Ce blocage intervient quelques heures après la déclaration de Téhéran affirmant avoir abattu par erreur l’avion ukrainien le 8 janvier.

Dossier:
Mort du général iranien Soleimani (93)

Lire aussi:

Un véhicule fonce dans la foule lors d'un carnaval en Allemagne, plusieurs blessés
Un avion d’Alitalia avec 300 personnes à bord bloqué à l'île Maurice par crainte du coronavirus
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Tags:
sanctions contre l'Iran, censure, message, publication, Facebook, Instagram, Qassem Soleimani
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook