International
URL courte
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (48)
23698
S'abonner

Le Président iranien s’est excusé au nom de son pays et a reconnu que le drame était dû à une erreur de ses forces armées, a déclaré Volodymyr Zelensky.

Hassan Rohani a promis dans un entretien avec son homologue ukrainien de punir les coupables de la destruction de l’avion de la compagnie Ukraine International Airlines (UIA), a déclaré le service de presse de Volodymyr Zelensky.

«M.Rohani a exprimé ses condoléances au peuple ukrainien et aux familles endeuillées après que le vol PS752 de la compagnie Ukraine International Airlines (UIA) a été abattu. Il s’est excusé au nom de l’Iran pour la tragédie qui a coûté la vie à 176 personnes. Le dirigeant de la République islamique d’Iran reconnaît pleinement que la tragédie a été le résultat d'erreurs commises par des militaires de son pays», a constaté le service de presse.

Le Président Zelensky a de son côté insisté pour accorder la priorité à l’identification des victimes et à leur rapatriement en Ukraine. Le Président aspire à une totale coopération juridique et technique à l’avenir, a-t-il écrit sur Twitter à l’issue de la conversation.

Les corps seront ramenés en Ukraine d’ici le 19 janvier, a précisé le chef d'État ukrainien.

Vol Téhéran-Kiev

L'entretien téléphonique survient peu après que l’armée iranienne a reconnu avoir abattu l’avion accidentellement, au moment où le Boeing passait non loin d’un site militaire iranien. 

Le Boeing 737-800 effectuait le vol Téhéran-Kiev avec 176 personnes à bord, dont des Iraniens, des Canadiens, des Ukrainiens, des Allemands, des Suédois et des Afghans. Aucun des 167 passagers, ni des neuf membres d'équipage n’a survécu. 

Dossier:
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (48)

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Tags:
Hassan Rohani, Volodymyr Zelensky, Iran, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook