International
URL courte
0 74
S'abonner

L’aéroport international de Manille a temporairement suspendu ses vols après que le volcan Taal situé à 85 kilomètres a commencé à cracher des cendres.

Le directeur de l'aéroport international Ninoy-Aquino de Manille, aux Philippines, a annoncé la suspension provisoire de tous les vols, à l’arrivée comme au départ, invitant les passagers à contacter leurs compagnies aériennes respectives pour les mises à jour des vols, suite à l’éruption du volcan Taal situé à 85 kilomètres.

«Les opérations aériennes à l'aéroport international Ninoy-Aquino ont été temporairement suspendues en raison des cendres volcaniques provenant de l'éruption du volcan Taal. Veuillez vous coordonner avec vos transporteurs aériens respectifs pour plus de détails sur les horaires des vols», a-t-il informé via Twitter.

Éruption du Taal

Dimanche 12 janvier, le Taal, un des volcans les plus actifs des Philippines situé près de la capitale Manille, a craché un énorme nuage de cendres à une hauteur de près d’un kilomètre.

L'Institut philippin de volcanologie et de sismologie (PHIVOLCS) a également indiqué qu'un tsunami volcanique pourrait se produire et que les habitants des zones voisines devaient être évacués.

Les sismologues ont relevé le niveau d’alerte de 3 à 4 sur une échelle de 5.

Les autorités philippines ont entamé l’évacuation de trois localités dans la province de Batangas peuplées de plus de 80.000 habitants.

La dernière éruption du Taal date de 1977.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
volcan, éruption, Manille
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook