International
URL courte
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (48)
2321
S'abonner

Dans le cadre de leurs investigations concernant le Boeing 737-800 d’Ukraine Airlines International, abattu par erreur par des militaires iraniens le 8 janvier, des enquêteurs ukrainiens ont procédé au ramassage des débris de l’avion.

Le Service d'urgence d'Ukraine a posté ce lundi 13 janvier une vidéo montrant plusieurs membres de son personnel collectant des restes du Boeing 737-800 de la compagnie Ukraine Airlines International, détruit par erreur par un missile de la DCA iranienne le 8 janvier.

Le communiqué du service précise que les débris sont nettoyés et rangés. Les bagages des passagers ont été placés à part.

Un groupe d’experts a également procédé à l’étalage des débris pour recréer le corps de l’avion.

Une erreur tragique

Le 11 janvier, l’armée iranienne a reconnu avoir abattu par erreur un avion civil ukrainien le 8 janvier à l'aube. Cela avait causé la mort de 176 personnes, majoritairement des Iraniens et des Canadiens. Parmi les victimes figurent également des Ukrainiens, des Suédois et des Britanniques.

Crash du Boeing 737-800 de Ukraine Airlines International près de Téhéran
© Sputnik . Société du Croissant-Rouge de la République islamique d'Iran

Les Pasdaran ont expliqué qu’au moment du drame, la défense du pays était en état d'alerte de niveau «guerre», par crainte d'une attaque des États-Unis suite aux frappes iraniennes contre des bases abritant des soldats américains en Irak. Ces opérations, qui n’ont fait aucune victime, s’inscrivaient dans le cadre d’une escalade des tensions entre Washington et Téhéran depuis l'élimination par les États-Unis, le 3 janvier, du puissant général iranien Qassem Soleimani en Irak.

Ce lundi 13 janvier, Vadym Prystaïko, chef de la diplomatie ukrainienne, a fait savoir que les ministres des Affaires étrangères des cinq pays dont des citoyens ont péri dans l’incident se réuniraient le 16 janvier, à Londres. Cela afin de discuter des actions légales visant non seulement des militaires iraniens, mais aussi le gouvernement du pays, responsable, selon lui, de la catastrophe.

Dossier:
Crash d’un Boeing ukrainien en Iran (48)

Lire aussi:

Macron dénonce la médiatisation de l’aide russe envoyée à l’Italie
«Qu’il ferme sa gueule!»: Cohn-Bendit attaque vulgairement le professeur Raoult en plein direct – vidéo
Voici quelques options secrètes des voitures que leurs propriétaires ignorent souvent
Tags:
Boeing 737-800, crashs, Ukraine, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook