International
URL courte
182960
S'abonner

L'homme fort de l'est de la Libye Khalifa Haftar a quitté Moscou sans signer la trêve paraphée par son rival, a indiqué mardi 14 janvier la diplomatie russe.

Le maréchal Haftar avait demandé le 13 janvier au soir un délai de réflexion jusqu'à mardi matin avant de signer l'accord formel de cessez-le-feu accepté par son rival, Fayez el-Sarraj. Mais il est finalement parti de Moscou sans apposer sa signature sur le document négocié sous l'égide d'Ankara et Moscou, a dit à l'AFP la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

Un projet d’accord de trêve signé

Le chef du gouvernement d'union nationale libyen (GNA) basé à Tripoli, Fayez el-Sarraj, et le maréchal Khalifa Haftar, chef de l'Armée nationale libyenne, sont arrivés ce lundi 13 janvier à Moscou pour participer aux négociations sur leur trêve, a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères. Constatant que des progrès avaient été faits lors des négociations entre les belligérants libyens à Moscou, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a fait savoir qu'un document permettant de concrétiser les questions liées à la trêve entre les parties en conflit était en cours d'examen.

Fayez el-Sarraj a pourtant refusé de rencontrer le maréchal Khalifa Haftar dans le cadre des négociations.

À l’initiative de la Russie et de la Turquie, un cessez-le-feu est entré en vigueur ce dimanche 12 janvier en Libye, où des combats meurtriers aux alentours de la capitale Tripoli ont lieu depuis neuf mois.

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Tags:
cessez-le-feu, Maria Zakharova, Russie, Khalifa Haftar, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik