International
URL courte
8715
S'abonner

Après de longues semaines de procédures à la Chambre des représentants, l’acte d’accusation contre Donald Trump en vue du procès en destitution du Président américain a été transmis au Sénat.

Chargés de juger Donald Trump à partir de mardi, les sénateurs américains prêteront serment le 16 janvier devant le chef de la Cour suprême, qui présidera ce procès en destitution historique.

Le dossier d'accusation contre le Président américain, le troisième seulement de l'Histoire des États-Unis à faire face à un tel procès, a été officiellement transmis mercredi au Sénat.

Donald Trump avait été mis en accusation le 18 décembre par la Chambre des représentants, où l'opposition démocrate est majoritaire.

Toujours aussi divisés entre démocrates et républicains, les élus de la Chambre ont avalisé mercredi la nomination de sept d'entre eux pour assurer le rôle de procureurs au procès, ainsi que le transfert du dossier au Sénat.

Les républicains y sont majoritaires avec 53 sièges sur 100 et Donald Trump devrait donc vraisemblablement y être acquitté, rappelle l’AFP.

«Abus de pouvoir», «entrave à la bonne marche du Congrès»

Les démocrates accusent Donald Trump d'avoir cherché à faire pression sur son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, afin que Kiev ouvre une enquête sur les activités en Ukraine du fils de Joe Biden et sur Joe Biden lui-même, le potentiel adversaire démocrate de Trump lors de la présidentielle de novembre 2020.

Ils lui reprochent aussi d'avoir entravé leur enquête en bloquant la transmission de documents et les témoignages de ses principaux conseillers mais aussi via des tentatives vaines d'empêcher d'autres dépositions et d'intimider des témoins.

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Expulsée d’un sauna à cause de son maillot de bain jugé «inapproprié», elle soupçonne une autre raison – photo
Tags:
Sénat des États-Unis, motion de censure, destitution, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook