International
URL courte
2572119
S'abonner

Trois jours avant la tenue à Berlin d'un sommet consacré à la crise en Libye, Recep Tayyip Erdogan a annoncé l’envoi de troupes turques dans ce pays pour soutenir le gouvernement d'union nationale de Fayez el-Sarraj.

Recep Tayyip Erdogan a annoncé l'envoi de troupes en Libye en soutien aux forces du gouvernement d'union nationale de Fayez el-Sarraj face aux forces du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est libyen.

«Nous envoyons nos troupes pour soutenir le gouvernement légitime libyen», a-t-il dit s'exprimant jeudi 16 janvier lors d’une conférence consacrée aux résultats économiques du pays en 2019.

Erdogan a ajouté que la Turquie continuerait d'utiliser tous ses moyens diplomatiques et militaires pour assurer la stabilité à sa frontière sud, terrestre ou maritime, intégrant la Libye dans cet objectif. 

Sommet de Berlin sur le conflit en Libye

L'annonce de l'envoi de troupes turques intervient à trois jours de la tenue dimanche 19 janvier à Berlin d'un sommet consacré à la crise libyenne, auquel Erdogan participera, et après l'échec des discussions qui se sont déroulées en début de semaine à Moscou, où Haftar a refusé dans l'immédiat de signer un accord de cessez-le-feu négocié sous la médiation de la Turquie et de la Russie.

La Turquie explorera «bientôt» le gaz dans la Méditerranée orientale

Le Président turc a également déclaré qu'Ankara commencerait à accorder des permis d'exploration et de forage dans la Méditerranée orientale en 2020, conformément à un accord maritime avec la Libye. Il a indiqué que le navire turc Oruc Reis entamerait des mesures sismiques dans la région.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Cette simple opération mathématique divise les internautes car deux réponses seraient correctes
Tags:
Khalifa Haftar, Fayez el-Sarraj, troupes, Recep Tayyip Erdogan, Libye, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik