International
URL courte
2571119
S'abonner

Trois jours avant la tenue à Berlin d'un sommet consacré à la crise en Libye, Recep Tayyip Erdogan a annoncé l’envoi de troupes turques dans ce pays pour soutenir le gouvernement d'union nationale de Fayez el-Sarraj.

Recep Tayyip Erdogan a annoncé l'envoi de troupes en Libye en soutien aux forces du gouvernement d'union nationale de Fayez el-Sarraj face aux forces du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est libyen.

«Nous envoyons nos troupes pour soutenir le gouvernement légitime libyen», a-t-il dit s'exprimant jeudi 16 janvier lors d’une conférence consacrée aux résultats économiques du pays en 2019.

Erdogan a ajouté que la Turquie continuerait d'utiliser tous ses moyens diplomatiques et militaires pour assurer la stabilité à sa frontière sud, terrestre ou maritime, intégrant la Libye dans cet objectif. 

Sommet de Berlin sur le conflit en Libye

L'annonce de l'envoi de troupes turques intervient à trois jours de la tenue dimanche 19 janvier à Berlin d'un sommet consacré à la crise libyenne, auquel Erdogan participera, et après l'échec des discussions qui se sont déroulées en début de semaine à Moscou, où Haftar a refusé dans l'immédiat de signer un accord de cessez-le-feu négocié sous la médiation de la Turquie et de la Russie.

La Turquie explorera «bientôt» le gaz dans la Méditerranée orientale

Le Président turc a également déclaré qu'Ankara commencerait à accorder des permis d'exploration et de forage dans la Méditerranée orientale en 2020, conformément à un accord maritime avec la Libye. Il a indiqué que le navire turc Oruc Reis entamerait des mesures sismiques dans la région.

Lire aussi:

Macron: la France va envoyer le porte-avions Charles-de-Gaulle et son groupe aéronaval au Levant
Le pétrole, ciment d’un nouveau partenariat stratégique entre l’Algérie et la Russie
Président du parlement de Tobrouk: «En cas d’intervention étrangère, nous ferons appel à nos frères arabes» - exclusif
Tags:
Khalifa Haftar, Fayez el-Sarraj, troupes, Recep Tayyip Erdogan, Libye, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik