International
URL courte
221328
S'abonner

L'ex-Président français Nicolas Sarkozy a proposé de réfléchir à la création d'un nouveau format de négociations tripartite, entre la Russie, la Turquie et l'Union européenne lors du Forum Gaïdar 2020 qui s’est déroulé à Moscou les 15 et 16 janvier.

Lors de son intervention au Forum Gaïdar 2020 à Moscou, Nicolas Sarkozy a proposé de réfléchir sur un nouveau format de négociations, qui d’après lui, doit inclure la Russie, la Turquie et l’Union européenne.

L’ancien Président français a rappelé qu’il s’était opposé à l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne. Il a tenu à souligner que malgré le fait qu’il considérait la Turquie comme un grand pays et une civilisation, elle se trouve en Asie mineure et de ce fait elle n’est pas un pays européen. Toutefois, car il ne faut pas négliger son opinion, il a supposé que peut-être un format de négociations tripartite, entre la Russie, la Turquie et l'Union européenne, serait plus intéressant à ouvrir à la participation de nouveaux membres, comme par exemple, les pays dont à l’époque il s’est opposé à l'adhésion à l'Alliance atlantique et à l'Union européenne.

Il a tenu à préciser que vu que nous vivons au XXIe siècle, nous devrions savoir nous repositionner sur de nouvelles idées au lieu de nous accrocher aux idées du passé.

Qui plus est, Nicolas Sarkozy a estimé en marge du forum que les destins de la Russie et de l'Europe étant liés, ils ont besoin l’un de l’autre.

Lire aussi:

Pourquoi la tempête Alex attendue en France est-elle qualifiée de «bombe météorologique»?
«Une opération inadmissible»: LREM se lance dans une campagne d’affichage illégale dans toute la France
«La pire expression du racisme»: la mort sous les insultes d’une femme autochtone à l’hôpital ébranle le Canada
Guerre au Haut-Karabakh: «Erdogan cherche à mettre la pression sur Poutine», selon Tahhan
Tags:
Turquie, Russie, France, politique, Nicolas Sarkozy
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook