International
URL courte
13554
S'abonner

Les tirs de radicaux ont fait 28 morts et 56 blessés parmi les civils à Alep en trois jours, a annoncé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Vingt-huit civils ont été tués et 56 autres blessés lors des tirs de radicaux à Alep depuis le 14 janvier, a déclaré vendredi 17 janvier le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Youri Borenkov.

«Le 17 janvier, aucun civil n’a quitté les secteurs de la zone de désescalade d’Idlib contrôlés par les radicaux vers les régions protégées par l’armée gouvernementale syrienne, en raison de l’aggravation de la situation», a indiqué M.Borenkov.

Selon lui, 1.490 personnes ainsi que 63 véhicules et machines agricoles ont quitté la zone d’Idlib depuis le 13 janvier.

«Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie appelle les commandants des formations armées illégales à renoncer aux provocations armées, à opter pour le règlement pacifique de la situation dans les régions qu’ils contrôlent et à cesser d’empêcher les civils de partir», a ajouté le responsable.

L’armée syrienne repousse des attaques

Des membres de l’organisation terroriste Hayat Tahrir al-Cham* ont entrepris jeudi 16 janvier plusieurs tentatives de percer les défenses des forces gouvernementales dans les gouvernorats d’Idlib et d’Alep, selon M.Borenkov.

«Près de 50 radicaux ont été éliminés, sept pickups armés de mitrailleuses de gros calibre et une voiture-suicide ont été détruits», a-t-il précisé.

Le 17 janvier, une attaque de drones lancés par les radicaux a fait deux morts et quatre blessés parmi les soldats syriens à Alep.

Au total, 12 soldats syriens ont été tués et 24 autres blessés ces dernières 24 heures dans les combats contre les radicaux.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
Des passagers maîtrisent un homme avec une crosse dépassant de son sac dans le TER
Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Tags:
Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, radicaux, civils, Syrie, Alep
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook