International
URL courte
121455
S'abonner

Que peut-on voir à bord de l’avion chargé de transporter le Président des États-Unis pendant les situations d'urgence? Un membre de l’US Air Force a publié une vidéo qui répond en partie à cette question.

Une vidéo montrant la cabine d’un Boeing E-4B Nightwatch du Pentagone, surnommé l’«avion du Jugement dernier» («doomsday» en anglais), a été publiée sur les réseaux sociaux par un vidéaste du 55e escadron (55 WG) de l’Air Combat Command (ACC) américain, Kevin Schwandt.

Selon la vidéo, l’avion à double-pont dispose de plusieurs pièces presque sans fenêtres destinées à accueillir les membres du commandement central en cas de situation d’urgence, ainsi que d’un espace de repos avec des lits et d’un grand galley.

Dans une pièce, on voit notamment des sièges dont certains portent des inscriptions comme «Com Nav», «IFCs», «Chef d’équipe», «Hydro», «Avions».

Les pièces sont équipées d’écrans et de différents moyens de communication qui dateraient des années 1970.

En mai, un membre d’équipage avait expliqué à la chaîne de télévision CNBC que les conditions dans lesquelles cet avion est censé voler demandent des équipements analogiques, puisque l’utilisation de technologies numériques poserait des problèmes pendant une guerre nucléaire.

Le 55e escadron, dont le vidéaste fait partie, est cantonné à la base d’Offutt, dans le Nebraska, qui héberge les quatre E-4B de l’US Air Force.

«Avions de l’Apocalypse»

Conçu sur la base du Boeing 747-200B, l’E-4B Nightwatch pourrait remplacer le Pentagone et jouer le rôle de poste de commandement aéroporté pendant les situations d'urgence, et plus précisément en cas de guerre nucléaire, selon CNBC.

L’appareil, qui compte 112 membres d’équipage, peut poursuivre sa mission durant une semaine grâce à des ravitaillements en vol. Son autonomie de vol est de 35 heures. Ses équipements sont protégés contre les effets d’une explosion nucléaire. Les États-Unis ont commencé à utiliser des avions du Jugement dernier en 1974, pendant la guerre froide.

Quand le Président se déplace à bord d’un Air Force One, celui-ci est toujours accompagné par un E-4B.

La Russie possède aussi un «avion du Jugement dernier», l'Iliouchine Il-96-400. Le centre de commandement volant russe peut couvrir une distance de 12.000 kilomètres. Sa version modifiée est également utilisée par le Président russe lors de ses voyages à l'étranger.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Tags:
Boeing E-4B Nightwatch, Boeing 747, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook