International
URL courte
10305
S'abonner

Le chef des Affaires européennes et russes au Conseil de sécurité des États-Unis, Andrew Peek, a quitté la Maison-Blanche, affirme Bloomberg. Il s’agit de la troisième démission à ce poste en moins d’un an.

Le conseiller clé de Donald Trump pour la Russie, Andrew Peek, a démissionné, rapporte dimanche le groupe médiatique Bloomberg qui se réfère à des sources proches du dossier.

Il y a trois mois, M.Peek avait été nommé directeur en chef pour les Affaires européennes et russes au sein du Conseil de sécurité nationale (National Security Council). Selon Bloomberg, l’officiel a quitté la Maison-Blanche le 17 janvier.

Auparavant, le site Axios a signalé qu’il avait été placé en congé administratif en attendant une enquête de sécurité. Pour autant, Andrew Peek devrait accompagner le Président lors de sa visite au Forum économique de Davos programmé pour les 21-24 janvier prochains.

Troisième démission en moins d’un an

Le groupe médiatique souligne qu’il s’agir du troisième départ de ce poste en moins d’un an, après les démissions de Tim Morrison et de Fiona Hill. Ces derniers ont témoigné dans le cadre de la procédure de destitution de la Chambre des représentants contre Donald Trump.

Contacté par Bloomberg, Andrew Peek n’a pas souhaité faire de commentaire au sujet de sa démission.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Tags:
NSC, Russie, conseiller, présidence américaine, États-Unis, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook