International
URL courte
10352
S'abonner

Après que le Réseau national britannique de police antiterroriste a inclus le trident ukrainien dans un manuel de lutte contre l’extrémisme, l’ambassade ukrainienne à Londres a exigé qu’il en soit retiré. Le Réseau s’est défendu en signalant que le guide contenait des symboles qui n’étaient pas nécessairement liés au terrorisme.

L’ambassade d’Ukraine à Londres a jugé plus que scandaleux le fait d’avoir inclus le trident ukrainien dans un manuel de lutte contre l’extrémisme du Réseau britannique de police antiterroriste (NCTPN) et a exigé de le retirer.

Un porte-parole du NCTPN a refusé de commenter à Sputnik cette intégration du symbole national ukrainien dans un manuel de lutte contre l’extrémisme du Réseau et l’exigence de l’en retirer émise par l’ambassade d’Ukraine. Il a évoqué en guise de réponse une déclaration à ce propos du chef adjoint de la police métropolitaine de Londres, Dean Haydon.

«Le document contient une série de symboles qui ne sont pas considérés comme extrémistes ou ayant trait à la violence. Nous ne pouvons pas commenter ni spécifier exactement quels symboles sont inclus dans le document, car il est destiné à un public interne très spécifique», a révélé ce dernier dans un communiqué.

Objectif: informer les policiers

M.Haydon a précisé que le NCTPN composait divers manuels visant à aider les policiers pour qu’ils soient informés lors d’une prise de décision.

«Le document dont il s’agit a été publié pour aider la police et nos partenaires les plus proches à identifier et à comprendre les signes et les symboles auxquels ils peuvent avoir affaire dans leur travail quotidien. Le document indique clairement que nombre de ces groupes ne représentent pas d’intérêt du point de vue de la lutte contre le terrorisme et que l’appartenance à ces organisations n’est nullement un crime», a détaillé le communiqué.

Fait «plus que scandaleux», selon l’ambassade ukrainienne

La mission diplomatique ukrainienne avait précédemment annoncé via Twitter que «placer le trident, le symbole national constitutionnel et les armoiries d’Ukraine, dans l’Extremism Guide produit pas la police antiterroriste pour les enseignants et le personnel médical du Royaume-Uni est plus que scandaleux». L’ambassade a exigé de «retirer le trident du guide avec des excuses officielles».

Lire aussi:

Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Un homme tabassé par trois policiers à Paris, qui ont de plus menti dans leur rapport – vidéo choc
Tags:
extrémisme, Ukraine, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook