International
URL courte
144422
S'abonner

Emmanuel Macron tente de s'imposer comme le nouveau leader de l'UE et d'influencer l'admission de nouveaux membres mais il a les mains liées, selon le président de l’Union des Serbes de France qui déplore que les intérêts économiques français aient remplacé l'amitié historique entre la France et la Serbie.

La politique étrangère de la France n'est pas dirigée par Emanuel Macron mais par le ministère des Affaires étrangères, qui emploie des atlantistes formés pour suivre la politique américaine, estime Djuro Cetkovic, président de l’Union des Serbes de France qui vit dans le pays depuis une quarantaine d’années.

«Comme Donald Trump en Amérique qui peut changer peu de choses, Emmanuel Macron a les mains liées. Il veut faire beaucoup mais en politique étrangère, il est limité d’une part par Angela Merkel et de l’autre par Donald Trump», a-t-il signalé dans un entretien à Sputnik.

Une amitié remplacée par les intérêts économiques

Selon lui, l’amitié historique entre la France et la Serbie n’existe plus, ayant cédé la place aux intérêts économiques.

«La France aime la Serbie dans la mesure où cela aide à les atteindre. À Belgrade, M.Macron a prononcé un merveilleux discours qui a mis du baume au cœur de tous les Serbes. Mais nous tous devons comprendre que la France a acheté l’aéroport de Belgrade et veut vendre ses technologies pour le métro de Belgrade [qui n’existe pas encore et dont les projets sont examinés, ndlr]», a-t-il expliqué.

Cependant, l’interlocuteur de Sputnik a reconnu qu'il existe un culte de l'armée serbe chez le peuple français et que beaucoup de ceux dont les ancêtres ont combattu sur le front de Thessalonique s'en souviennent et l'apprécient. Cependant, ajoute-t-il, les Français ordinaires n'en savent rien et ne s'en soucient pas.

«À cet effet, la place réservée au Président serbe lors de la commémoration du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale à Paris ne devrait pas nous surprendre. Cela a été un scandale majeur. M.Macron a eu beau se rendre à Belgrade et prononcer un discours émouvant, cela ne s’oublie pas», a résumé M.Cetkovic.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
amitié, France, Serbie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook