International
URL courte
10432
S'abonner

Recep Tayyip Erdogan s’est félicité de l’issue des récentes négociations entre son chef du renseignement et ses homologues russe, syrien et iranien.

Les négociations entre le chef de l’Organisation nationale du renseignement turc Hakan Fidan et ses homologues russe, syrien et iranien se sont déroulées avec succès, a fait savoir lundi 20 janvier le Président turc, cité par la chaîne A Haber.

«Ce qui est le plus important, ce sont les rapports entre Hakan [Fidan, ndlr] et les parties russe, syrienne et iranienne. Leurs négociations ont été couronnées de succès», a annoncé Erdogan aux journalistes de retour de la conférence sur la Libye à Berlin.

Le 13 janvier, une réunion trilatérale des chefs des services du renseignement russe, syrien et turc a eu lieu à Moscou. La partie syrienne y était représentée par le chef du bureau de la sécurité nationale Ali Mamlouk.

«Situation fâcheuse» à Idlib

Avant son déplacement à Berlin, Recep Tayyip Erdogan avait promis de discuter avec Vladimir Poutine des derniers développements dans la province syrienne d’Idlib, qualifiant la situation qui s’y était créée de «fâcheuse».

La Turquie et la Russie ont renforcé ces dernières années leur coopération sur la Syrie et tentent de faire de même en Libye depuis plusieurs semaines.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
«Collabos!»: la présidente de l’UNEF huée à Paris lors de l’hommage à Samuel Paty - vidéo
Quatre collégiens placés en garde à vue dans le cadre de l'attentat de Conflans
Scènes surréalistes de collégiens condamnant le comportement du professeur décapité devant leur école de Conflans
Tags:
Ali Mamlouk, Hakan Fidan, Recep Tayyip Erdogan, renseignement, Iran, Syrie, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook